La mission européenne Juice s’élance à la découverte de l’océan de Ganymède

La mission Juice et Ganymède. Montage : © ESA
A partir du 13 avril, la sonde Juice doit décoller vers Jupiter. Objectif de cette première mission européenne vers la planète géante : étudier ses lunes glacées pour tenter de caractériser leur habitabilité. Avec une attention particulière sur la plus grosse de toutes : Ganymède.
Olivier Witasse En janvier 1610, alors qu’il pointe sa lunette vers Jupiter, Galilée remarque quatre points lumineux qui tournent autour de la planète. Un peu plus de 413 ans après la découverte de ces quatre lunes « galiléennes », la sonde européenne Juice (pour Jupiter Icy Moons Explorer) s’élance vers Jupiter. Pour l’occasion, une plaque commémorative reproduisant les travaux du savant italien est placée sur l’une des couvertures thermiques de l’engin. D’une masse de 6,1 t, dont 3,65 t d’ergols, Juice doit décoller à partir du 13 avril 2023 à bord de l’avant-dernière fusée Ariane 5. Avec, en cas d’imprévu, une seconde fenêtre de tir en août 2023. Juice représente un défi scientifique : elle part étudier la magnétosphère jovienne, vingt
Olivier Witasse En janvier 1610, alors qu’il pointe sa lunette vers Jupiter, Galilée remarque quatre points lumineux qui tournent autour de la planète. Un peu plus de 413 ans après la découverte de ces quatre lunes « galiléennes », la sonde européenne Juice (pour Jupiter Icy Moons Explorer) s’élance vers Jupiter. Pour l’occasion, une plaque commémorative reproduisant les travaux du savant italien est placée sur l’une des couvertures thermiques de l’engin. D’une masse de 6,1 t, dont 3,65 t d’ergols, Juice doit décoller à partir du 13 avril 2023 à bord de l’avant-dernière fusée Ariane 5. Avec, en cas d’imprévu, une seconde fenêtre de tir en août 2023.

Juice représente un défi scientifique : elle part étudier la magnétosphère jovienne, vingt
...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • L’astéroïde Dimorphos a été déformé par l’impact de la sonde Dart

    En 2022, la mission Dart entrait en collision avec l’astéroïde Dimorphos. Télescopes spatiaux et terrestres ont alors scruté les conséquences de l’impact sous toutes les coutures. Et les premières analyses viennent de tomber : Dimorphos est un agrégat de roche peu résistant. Une bonne nouvelle pour la défense planétaire.

  • Des étoiles mystérieuses se forment en bordure des galaxies

    De jeunes étoiles situées en périphérie des galaxies ont été découvertes en grand nombre grâce à l’observatoire spatial Galex. Leur présence étonne les astronomes, et ce, d’autant plus qu’ils n’étaient pas parvenus jusqu’ici à observer les nébuleuses dans lesquelles elles se sont formées.

  • Grand entretien avec Jean-Marc Bonnet-Bidaud : Les découvertes de demain se feront-elles en Chine ?

    Longtemps ignorée de l’Europe, l’apport technique de la Chine, nourrie de multiples innovations, pointe l’efficacité de ses méthodes et de son approche originale. En partant de l’astronomie, Jean-Marc Bonnet-Bidaud s’est intéressé à la science chinoise ancienne et à la pensée qui a présidé à son émergence.