La machine à prédire les éclipses d’Anticythère est-elle authentique ?

Fragment du mécanisme d'Anticythère. © Myriam Détruy
Oui ou non, les Grecs de l’Antiquité avaient-ils conçu un mécanisme capable de prévoir les éclipses et le mouvement des planètes ? La question se pose depuis la découverte, voici plus d’un siècle, de fragments d’engrenages dans une épave près de l’île d’Anticythère. Si les archéologues sont confiants quant à l’origine du mécanisme, un auteur remet en cause son authenticité dans deux ouvrages publiés fin 2017. Nous avons rouvert l’enquête.
Découvert par des pêcheurs grecs La découverte du mécanisme d’Anticythère remonte au tout début du XXe siècle. En 1900, des pêcheurs d’éponge sont poussés par une tempête vers les côtes de l’île grecque d’Anticythère. Ils en profitent pour explorer les fonds avoisinants et découvrent les vestiges d’une épave antique. L’année suivante, ils reviennent pour un chantier de fouille officiel encadré par des archéologues. C’est alors qu’un objet énigmatique fait d’engrenages finement ciselés est remonté à la surface. Dès les années 1950, grâce aux travaux du physicien Derek Price, il apparaît clairement que ce mécanisme d’Anticythère a un lien avec l’astronomie. Il sera ensuite étudié pendant des décennies et patiemment reconstitué par plusieurs...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Matériel d'observation : l'indispensable guide d'achat

    Nous venons de publier une nouvelle édition numérique du numéro spécial matériel #2 regroupant nos tests de lunettes, de montures, d’oculaires et de jumelles. En tout, vous retrouverez 90 tests de matériel à travers les deux numéro spéciaux, le 1er est consacré aux télescopes. Ils sont accessibles sur notre site web ou dans notre application « Ciel et Espace, Le + »

  • Un nouveau scénario pour l’origine des anneaux de Saturne

    Depuis que la composition et la masse des anneaux de Saturne sont mieux connues, grâce notamment à la sonde Cassini, les astronomes multiplient les modèles pour décrire leur formation. Mais aussi leur âge. Un chercheur de l’université de Toronto s’y colle cette fois avec, au départ de tout, une collision entre un satellite de Saturne et une comète.

  • L’insoutenable gravité de l’Univers, expliquée par Gabriel Chardin

    La gravitation reste une énigme. Elle résiste toujours à la physique quantique, qui décrit l’infiniment petit… Et si l’antimatière était la clé du mystère, comme le propose le théoricien Gabriel Chardin ?