La Lune, Jupiter et Vénus réunies

Garry Wasikowski a immortalisé la rencontre entre la Lune, Jupiter et Vénus du 26 février 2012.

Le 26 février 2012, Garry Wasikowski a photographié le magnifique rapprochement entre Vénus, la Lune et Jupiter (de bas en haut). Notez en haut à gauche la présence des amas d'étoiles des Pléiades et des Hyades.  « Je me suis rendu au pied d'un vieux châtaignier, en bordure d'un hameau perdu qu'on appelle Septenville, près de Villers-Bocage, au nord d'Amiens », raconte l'auteur.

Actuellement, Jupiter et Vénus sont bien visibles dès le crépuscule. Pour les repérer, c'est facile : il s'agit des deux astres très brillants vers l'ouest.

Leur rapprochement est de plus en plus serré au fil des jours. Il sera maximal le 13 mars 2012. Ce soir-là, Vénus et Jupiter apparaîtront sous un angle de seulement 3°.

Notez également qu'un rendez-vous comparable à celui immortalisé par Garry Wasikowski sera observable les 25 et 26 mars 2012. Au crépuscule, un compact numérique monté sur un pied photo suffit à réaliser une belle photo, pour peu que l'avant-plan soit bien choisi.

JL Dauvergne, le 5 mars 2012

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Une fusion de galaxies sous l'oeil infrarouge du Webb

    Le James Webb Space Telescope a été utilisé pour observer la formation stellaire dans les galaxies lumineuses infrarouges. Dans II ZW 96, à 500 millions d'années-lumière de la Voie lactée, c'est la fusion de deux galaxies qui stimule les naissances.

  • Artemis 1 : le vaisseau Orion au plus loin de la Terre filme une éclipse

    La capsule Orion a accompli la moitié de sa mission Artemis 1. Ce faisant, le vaisseau de la Nasa a atteint son maximum de distance à la Terre, qu’il a vue disparaître un instant, éclipsée par la Lune.

  • Hubble dans les bras de NGC 7038

    L’équipe du télescope spatial Hubble diffuse une nouvelle image de la galaxie spirale NGC 7038, située à 200 millions d’années-lumière dans la constellation australe de l’Indien. Une vision hypnotisante !