La fusée Ariane 6 en route pour la Guyane pour des essais

© ArianeGroup/PepperBox/J.Hazemann
Les tout premiers éléments du nouveau lanceur européen viennent de prendre le chemin de Kourou pour des tests combinés qui débuteront en avril. En point de mire, le tir inaugural, attendu à partir du second semestre 2022.
Deux parties de la future fusée Ariane 6 ont pris la direction de la Guyane. Ce sont l’étage principal (Lower Liquid Propulsion Module, ou LLPM) et l’étage supérieur (Upper Liquid Propulsion Module, cryogénique). Ils ont été respectivement transférés depuis les sites des Mureaux et de Brême en Allemagne. Leur livraison par bateau est attendue mi-janvier au Centre spatial guyanais (CSG). Des test programmés en avril 2022 Ce premier exemplaire complet du corps central de la fusée européenne, dénommé Modèle de tests combinés (CTM), doit servir aux essais qui sont planifiés en avril. Concrètement, il s’agit de tester les interfaces entre Ariane 6 et les installations au sol de l’ensemble de lancement Ariane n° 4 (ELA-4). C’est en effet la première fois que
Deux parties de la future fusée Ariane 6 ont pris la direction de la Guyane. Ce sont l’étage principal (Lower Liquid Propulsion Module, ou LLPM) et l’étage supérieur (Upper Liquid Propulsion Module, cryogénique). Ils ont été respectivement transférés depuis les sites des Mureaux et de Brême en Allemagne. Leur livraison par bateau est attendue mi-janvier au Centre spatial guyanais (CSG).

Des test programmés en avril 2022 Ce premier exemplaire complet du corps central de la fusée européenne, dénommé Modèle de tests combinés (CTM), doit servir aux essais qui sont planifiés en avril. Concrètement, il s’agit de tester les interfaces entre Ariane 6 et les installations au sol de l’ensemble de lancement Ariane n° 4 (ELA-4). C’est en effet la première fois que...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • L’astéroïde Dimorphos a été déformé par l’impact de la sonde Dart

    En 2022, la mission Dart entrait en collision avec l’astéroïde Dimorphos. Télescopes spatiaux et terrestres ont alors scruté les conséquences de l’impact sous toutes les coutures. Et les premières analyses viennent de tomber : Dimorphos est un agrégat de roche peu résistant. Une bonne nouvelle pour la défense planétaire.

  • Des étoiles mystérieuses se forment en bordure des galaxies

    De jeunes étoiles situées en périphérie des galaxies ont été découvertes en grand nombre grâce à l’observatoire spatial Galex. Leur présence étonne les astronomes, et ce, d’autant plus qu’ils n’étaient pas parvenus jusqu’ici à observer les nébuleuses dans lesquelles elles se sont formées.

  • Grand entretien avec Jean-Marc Bonnet-Bidaud : Les découvertes de demain se feront-elles en Chine ?

    Longtemps ignorée de l’Europe, l’apport technique de la Chine, nourrie de multiples innovations, pointe l’efficacité de ses méthodes et de son approche originale. En partant de l’astronomie, Jean-Marc Bonnet-Bidaud s’est intéressé à la science chinoise ancienne et à la pensée qui a présidé à son émergence.