La chasse aux astéroïdes rentables est ouverte

La société américaine Planetary Resources annonce sa volonté d'exploiter les astéroïdes qui orbitent à proximité de la Terre.

Ci-dessus : vue radar du géocroiseur 2005 YU55, passé à 1,4 million de kilomètres de la Terre le 7 novembre 2011. © Nasa/JPL-Caltech

L’entreprise américaine Planetary Resources annonce sa volonté d'exploiter les ressources minières des astéroïdes géocroiseurs. Cette société fondée en 2009 — dans laquelle a notamment investi Larry Page, le cofondateur de Google — assure être rentable sur le long terme, malgré les nombreux obstacles qu’il faudra franchir.

Des minerais rares mais difficiles à atteindre

« Beaucoup de métaux et de minerais rares sur Terre sont présents en quantité presque infinie dans l'espace », a déclaré Peter Diamandis, le cofondateur de Planetary Resources. Or, leur utilisation ne cesse de croître dans nos sociétés. Pourquoi ne pas exploiter, grâce à des robots, l'eau et les métaux précieux des astéroïdes passant à proximité de la Terre ? Ce rêve n’est nouveau. Déjà en 1908, dans La chasse au météore, Jules Verne mettait déjà en scène des scientifiques pressés de mettre la main sur l'or d'un rocher céleste. Mais elle suscite toujours un fort scepticisme chez la plupart des experts. Exploiter un géocroiseur nécessite une détection précoce, voire la possibilité de l'arrêter !

Cependant, Planetary Resources s'est fixé une première étape : lancer et vendre une série de télescopes spatiaux destinés à la prospection des astéroïdes potentiellement rentables d'ici avril 2014. Pour en savoir plus sur la faisabilité de ce type d'exploitation et de ses applications, reportez-vous à l'enquête du numéro de Ciel & espace 504 de mai 2012.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • LM d’Apollo 10, photo du trou noir, voyages vers Mars… : retrouvez tous nos articles 100 % web

    Un astronome aurait retrouvé le LM d’Apollo 10 ! Comment photographie-t-on un trou noir ? Une expérience donne de l’espoir pour la vie sur Mars… Passionnés d’exploration spatiale, curieux d’astronomie, vous trouverez à coup sûr matière à apprendre dans les nombreux articles et podcasts publiés sur notre site. En voici la liste. Cliquez, et découvrez !

  • Trou noir : les secrets d’une image

    La première photo d’un trou noir, révélée le 10 avril 2019, restera certainement dans les annales de l’astronomie. Un exploit collectif réalisé par 200 astrophysiciens dispersés sur toute la planète, et dont voici les coulisses.

  • Aidez les astronomes à savoir quand se couche réellement le Soleil

    Étonnant : les heures de lever et de coucher du Soleil ne sont pas prédites à mieux que quelques minutes. La responsable de cette imprécision : notre atmosphère. Les chercheurs se tournent vers les sciences participatives pour résoudre ce problème épineux, car il a un impact la navigation en mer, mais aussi sur les observations astronomiques.