L’insoutenable gravité de l’Univers, expliquée par Gabriel Chardin

Gabriel Chardin, physicien théoricien, directeur de recherche au CNRS. © AFA/C&E
La gravitation reste une énigme. Elle résiste toujours à la physique quantique, qui décrit l’infiniment petit… Et si l’antimatière était la clé du mystère, comme le propose le théoricien Gabriel Chardin ?

Plus d’un siècle après la théorie de la relativité générale élaborée par Einstein, la gravitation reste une énigme. Alors que c’est la force la plus immédiate à nos sens ! La découverte des ondes gravitationnelles, témoins des premiers instants de l’Univers, constitue une nouveauté forte, mais les résultats obtenus sont difficiles à expliquer par le modèle cosmologique standard, censé décrire notre monde de la façon la plus précise possible… Et s’il fallait carrément changer de modèle d’Univers pour résoudre l’énigme ? 

Pour le théoricien Gabriel Chardin, directeur de recherche au CNRS et auteur de L’insoutenable gravité de l’Univers, la solution a peut-être pour nom… l’antimatière, dont personne ne sait bien où elle est passée après le big bang. Au lieu de graviter, comme chacun d’entre nous, l’antimatière antigraviterait… Avec elle, plus besoin de recourir ni à l’énergie noire ni à la matière noire. L’histoire de l’Univers est enfin livrée sans zone d’ombre  !

Ecoutez notre interview radio de Gabriel Chardin.

Découvrez nos autres conférences des Rencontres 2018

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Découverte : Deux cataclysmes stellaires ont ensemencé le futur Soleil et ses planètes

    Comment sont apparus l’or, le platine, l’uranium et autres éléments chimiques si précieux sur notre planète ? Deux études récentes précisent leur origine. Deux types d’épisodes violents survenant en fin de vie des étoiles sont notamment le creuset de ces éléments lourds : les novae et la fusion d’étoiles à neutrons.

  • C’est la saison des nuages étranges !

    En juin et juillet, les longs crépuscules d’été réservent souvent une surprise : l’apparition d’étonnants nuages luminescents dans un ciel déjà sombre. Ces formations spectaculaires semblent surtout survenir en période de minimum d’activité solaire, et chacun peut les observer.

  • Enquête : Investir dans la météorite est-il un bon filon ?

    Encore récent, le marché de la météorite se développe rapidement. Acheter un caillou venu de l’espace peut être financièrement intéressant à condition de savoir bien le choisir, d’y mettre les moyens, d’être patient. Et de pousser la porte d’un tout petit monde aux règles bien établies.