Jupiter percutée par un corps céleste !

Cette image est extraite de la vidéo réalisée par l'astronome amateur George Hall. Elle a permis de confirmer l'impact sur Jupiter du 10 septembre 2010. Crédit : George Hall.

Deux astronomes amateurs ont observé en direct l'impact d'un corps céleste, comète ou astéroïde, sur la plus grosse planète du Système solaire.

Une observation rapidement confirmée
Alors qu'il avait l'œil à l'oculaire de son télescope, le 10 septembre 2012, à 11h35 TU, l'astronome amateur du Wisconsin Dan Petersen a observé un flash lumineux pendant 1 à 2 secondes à la surface de Jupiter.

Aussitôt il a donné l'alerte sur divers forums. Son message a rapidement porté ses fruits. Le Texan George Hall s'est rendu compte a posteriori qu'il avait enregistré des vidéos au même moment sur son ordinateur. Sa vidéo est visible à la fin de cet article.


Plusieurs collisions sur Jupiter
Cet événement rare n'est pas inédit. Tout le monde se souvient des impacts multiples du noyau fragmenté de la comète Shoemaker-Levy 9 dans l'atmosphère de Jupiter en juillet 1994. Ce cas considéré comme rarissime est longtemps resté unique.

Mais avec l'engouement de l'imagerie planétaire, la géante gazeuse est surveillée quasiment en continu par les astronomes amateurs. Aussi, le 19 juillet 2009, l'Australien Anthony Wesley découvrait une tache sombre dans les nuages de la planète géante, trahissant un impact récent. Moins d'un an plus tard, le 3 juin 2010, le même observateur assidu a détecté en direct un flash dans l'atmosphère de la planète. Et seulement deux mois plus tard, le 20 août 2010, c'était au tour du Japonais Masayuki Tachikawa d'assister à un tel phénomène !


Le risque de collision revu à la hausse
Face à une telle recrudescence, les astronomes professionnels ont été amenés à revoir à la hausse le risque d'impact entre des planètes et des petits corps. Les objets responsables de ce genre de flash lumineux sont toutefois assez petits. L'ordre de grandeur est de 10 m. Mais ils vont tellement vite que leur énergie cinétique est colossale.

Lors de l'impact, chaque kilogramme du petit astéroïde dégage plus d'énergie qu'un kilogramme de TNT! La puissance totale est comparable en ordre de grandeur aux bombes atomiques d'Hiroshima et de Nagasaki.


Observez Jupiter !
Jupiter sera au plus près de la Terre début décembre 2012. Actuellement, elle est donc visible en seconde partie de nuit. Seuls deux astres rivalisent d'éclat avec elle : l'étoile Sirius et la planète Vénus. Mais ces dernières sont beaucoup plus basses que Jupiter dans le ciel, il n'y a donc pas de confusion possible.

La carte ci-dessous montre la position de Jupiter à 2 h TU (4h légale).


L'enjeu maintenant est de voir si un point sombre apparaît à l'endroit où le flash a été observé. Cela n'a pas été le cas lors les deux précédents impacts détectés par Wesley et Tachikawa. Pour autant, rien ne permet de savoir ce qu'il en sera cette fois-ci.

En 1994, les astronomes avaient prévu que les impacts de la comète ne seraient pas visibles pour les amateurs... Pourtant, ils ont laissé des marques noires facilement visibles pendant des mois, même avec un petit télescope !

La zone d'impact passe au méridien de Jupiter aux dates suivantes :
Le 12 septembre 2012, à 4h40 TU
Le 14 septembre 2012, à 6h00 TU
Le 15 septembre 2012, à 1h40 TU
Le 17 septembre 2012, à 2h50 TU
Le 19 septembre 2012, à 4h00 TU
Le 21 septembre 2012, à 5h10 TU
Le 22 septembre 2012, à 0h55 TU
Le 24 septembre 2012, à 2h05 TU
Le 26 septembre 2012, à 3h20 TU
Le 28 septembre 2012, à 4h30 TU
Le 30 septembre 2012, à 5h40 TU

La vidéo de l'impact

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Un nouveau scénario pour la naissance de Jupiter

    Sans les 320 masses terrestres de Jupiter, le Système solaire n'aurait pas le même visage. Et pourtant, les astrophysiciens ne comprennent pas vraiment comment la planète géante s'est formée. Un nouveau scénario entend lever le mystère.

  • On sait enfin ce qui a dessiné une grande comète sur le sol lunaire

    Observée depuis longtemps, étudiée depuis l’orbite par astronautes et satellites, l’étrange formation blanche Reiner Gamma vient enfin de révéler son origine.

  • Soyouz MS 10 échoue à rejoindre l’ISS

    Les astronautes Alexeï Ovchinin et Nick Hague, partis ce 11 octobre 2018 de Baïkonour à bord du Soyouz MS10 ont dû revenir sur Terre prématurément, seulement quelques minutes après leur lancement à cause d’une défaillance de leur fusée.