Jumelles Omegon 2,1x42 : des « yeux de hibou » au banc d’essai

Les jumelles Omegon 2,1x42
Un type nouveau de jumelles surnommé « yeux de hibou » — grand diamètre, faible grossissement — fait sensation pour observer la Voie lactée. Nous avons testé le récent modèle de la marque Omegon et l’avons comparé aux jumelles Kasai et Vixen, testées en mars 2017. Avec des résultats surprenants, au regard des écarts de prix …
Qui n’a jamais rêvé d’avoir la nuit des yeux de hibou ? C’est la promesse de jumelles d’un genre nouveau, se contentant d’un grossissement de l’ordre de 2x. Il est si faible qu’il donne la sensation d’observer à l’œil nu, mais avec une quantité de lumière multipliée par 4 ! Ce type de jumelles ne s’adresse pas à l’observateur débutant. Il est préférable de faire ses premières explorations célestes avec de jumelles 10x50. Les “yeux de hibou” sont complémentaires de ces jumelles plus classiques, et deviennent particulièrement intéressants lorsque l’on a l’occasion d’aller observer sous un ciel sombre avec une Voie lactée bien visible.

Nous avons eu l’occasion d’utiliser les jumelles Omegon 2,1x42 au Chili, sous l’un des ciels les plus
...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Fin de parcours pour les fusées russes Proton

    La Russie va mettre fin à la production de ses lanceurs Proton, conçus dans les années 1960 et qui avaient notamment servi à satelliser les stations Saliout ainsi que les modules de la station Mir ou encore de l’ISS.

  • Découverte d’eau sur l’exoplanète K2-18b… mais pas d'eau liquide

    Pour la première fois, des chercheurs ont détecté de l’eau dans l’atmosphère d’une exoplanète située dans la zone habitable de son étoile. Mais attention, cette eau n’est probablement pas liquide. Et la planète en question, K2-18b, est loin d’être une jumelle de la Terre.

  • Les astronomes traquent la première comète interstellaire

    Alerte ! La première comète venue d’un autre système planétaire pourrait bien avoir été découverte. Dans l’attente de nouvelles nuits d’observation pour en préciser la trajectoire et confirmer qu’elle provient de l’extérieur du Système solaire, l’engouement pour l’objet baptisé provisoirement C/2019 Q4 est total.