Il y a 60 ans, l’humanité découvrait la face cachée de la Lune

Le 7 octobre 1959, la sonde soviétique Luna 3 dépassait la Lune et photographiait pour la première fois son hémisphère caché.

Les humains contemplent la Lune depuis des centaines de milliers d’années. Mais il n’y a que 60 ans qu’ils ont pu avoir un premier aperçu de sa face cachée. C’était le 7 octobre 1959, grâce à la sonde soviétique Luna 3. L’engin a survolé l’hémisphère inconnu de notre satellite et, à 3 h 30 TU, sa caméra a pris la première image du sol lunaire depuis une distance de 63500 km. Sur celle-ci, on voit essentiellement un disque blanc ponctué de quelques taches sombres. Celle en haut à droite correspond à Mare Moscoviense (mer de Moscou). La plus petite en bas à droite est le cratère Tsiolkovski, et les taches situées à gauche sont la mer de Smith, qui se trouve à la limite avec la face visible. Quant à la grosse tâche tout à gauche, il s'agit de la mer des Crises, qui se trouve en bordure de la face visible.

En tout, Luna 3 prendra 29 photos qui couvrent 70% de la surface de la face cachée. La dernière sera prise à 4 h 10 TU depuis une distance de 66700 km. Mais il faudra attendre les jours suivants pour qu’une partie de ces images, qui avaient été enregistrées à bord, soient transmises et récupérées sur Terre. La dernière est parvenue le 18 octobre 1959.

La Russie rééditera l’exploit de photographier la face cachée de la Lune en 1965 grâce à son vaisseau automatique Zond 3 qui, le 20 juillet, enverra une trentaine d’images de bien meilleure qualité.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Voici la plus belle photo d’un sprite

    A la limite de l’atmosphère et de l’espace se produisent des éclairs d’une type particulier, les sprites, très difficiles à saisir. L’amateur Stéphane Vetter a réussi un véritable exploit en saisissant l’une des ces phénomènes, d’une ampleur spectaculaire, avec une résolution jamais atteinte.

  • Exposition : l’espace sur les grilles du Luxembourg, à Paris

    Les grilles du jardin du Luxembourg, à Paris, accueillent une exposition de photos sur l’exploration de l’espace. Une fenêtre sur l’Univers ouverte à tous et dont « Ciel & espace » est partenaire.

  • Dix millions d’étoiles sous l’œil de Vista

    L’ESO diffuse une nouvelle image du Grand Nuage de Magellan par son télescope Vista, installé sur le Cerro Paranal dans les Andes chiliennes. Vertigineux.