Il faut sauver le Léviathan, télescope historique irlandais

Le Léviathan, télescope de 1,83 m construit en 1845, est visible à Birr, en Irlande. © P. Henarejos/C&E
En 1845, le télescope Léviathan construit au centre de l’Irlande était le plus grand du monde. Détrôné seulement au début du XXe siècle par le 2,5 m du mont Wilson, en Californie, il nécessite aujourd’hui des travaux de rénovation.
On dirait un énorme tonneau. Un fût disproportionné et exagérément long, avec ses douelles en bois cerclées de métal, incliné entre deux hautes murailles en pierre taillée. Dans le vaste parc de 55 hectares du château de Birr, au centre de l’Irlande, à un peu moins de deux heures de route de Dublin, c’est à cela que ressemble ce qui fut le plus grand télescope du monde.

Le plus grand télescope du monde jusqu’en 1917 Avec son miroir en bronze de 1,83 m de diamètre, ce télescope de Newton construit par William Parsons, troisième comte de Rosse, est devenu en 1845 l’instrument le plus en pointe de l’astronomie. Grâce à lui, Parsons a revisité les objets des catalogues de Messier et de Herschel (le fameux New General Catalog, ou NGC) et a découvert la structure...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • LM d’Apollo 10, photo du trou noir, voyages vers Mars… : retrouvez tous nos articles 100 % web

    Un astronome aurait retrouvé le LM d’Apollo 10 ! Comment photographie-t-on un trou noir ? Une expérience donne de l’espoir pour la vie sur Mars… Passionnés d’exploration spatiale, curieux d’astronomie, vous trouverez à coup sûr matière à apprendre dans les nombreux articles et podcasts publiés sur notre site. En voici la liste. Cliquez, et découvrez !

  • Trou noir : les secrets d’une image

    La première photo d’un trou noir, révélée le 10 avril 2019, restera certainement dans les annales de l’astronomie. Un exploit collectif réalisé par 200 astrophysiciens dispersés sur toute la planète, et dont voici les coulisses.

  • Aidez les astronomes à savoir quand se couche réellement le Soleil

    Étonnant : les heures de lever et de coucher du Soleil ne sont pas prédites à mieux que quelques minutes. La responsable de cette imprécision : notre atmosphère. Les chercheurs se tournent vers les sciences participatives pour résoudre ce problème épineux, car il a un impact la navigation en mer, mais aussi sur les observations astronomiques.