Hubble révèle le cœur de M4

Le télescope spatial Hubble dévoile ici le cœur de l'amas globulaire M4.

Situé à 7200 années-lumière de la Terre, très proche de l’étoile géante rouge Antarès dans la constellation du Scorpion, l'amas stellaire M4 est ici dévoilé grâce à la puissance du télescope spatial Hubble (Nasa/ESO).

Dans cette nouvelle image, seul le cœur de l'amas globulaire est rendu en lumière visible, M4 étant large de 75 années-lumière dans sa totalité. Sa proximité relative facilite les nombreuses observations, justifiées notamment par son âge avancé : plus de 12 milliards d'années. Le télescope Hubble avait d'ailleurs déjà été pointé dans sa direction afin de rechercher des naines blanches, des noyaux d'étoiles résiduels après qu'elles aient subi une phase d'expansion en géante rouge.

Dans de bonnes conditions, M4 est un des amas les plus faciles à observer aux jumelles ou avec un petit télescope. Contenant des dizaines de milliers d'étoiles, M4 captive surtout le regard de part ses étoiles les plus massives, qui sont les plus brillantes. Grâce à un filtre proche de l'infrarouge, le contraste est renforcé entre les étoiles chaudes (en bleu) et froides (en rouge).

Matthieu Le Chanjour, le 4 septembre 2012

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Un spectaculaire éclair à la limite de l’espace

    Un amateur français a saisi un spectaculaire éclair à très haute altitude. Son image est l’une des plus belles jamais vues de ce phénomène encore en partie mystérieux qui n’a été découvert qu’à l’orée des années 1990 depuis l’espace.

  • Une éclipse de Soleil comme vous n’en avez jamais vue

    Lauréat d’un concours photo organisé par l’observatoire de Greenwich, Nicolas Lefaudeux a réussi à photographier l’éclipse totale de Soleil du 21 août 2017 d’une manière totalement inédite.

  • Un volcan de Mars en éruption ? Non, un drôle de nuage !

    Sur une image récente de la sonde Mars Express, l’un des volcans de Tharsis semble émettre un spectaculaire panache de fumée… Mais pas de roches en fusion à l’origine du phénomène, plutôt une curiosité météorologique.