HAWC : 50 millions de litres d’eau pour cartographier l’Univers

Ces 300 cuves au pied du pic d'Orizaba doivent repérer les phénomènes les plus énergétiques de l’Univers. © P. Henarejos/C&E
Entre deux volcans mexicains, à 4100 m d’altitude, l’observatoire HAWC explore le ciel dans le domaine des rayons gamma et des rayons cosmiques. Une expérience unique, à l’aide de 300 gigantesques cuves remplies d’eau.
À se promener dans les allées de HAWC (High Altitude Water Cherenkov), nul ne jurerait se trouver dans un observatoire astronomique, mais plutôt au milieu d’une étrange cité de silos.

Hormis le vent qui, à chaque rafale, soulève des tourbillons de fine poussière, rien ne bouge entre les 300 énormes cylindres de tôle ondulée alignés en rangées régulières sur plus de 2 hectares. L’étrange installation nichée au pied du pic d’Orizaba, à 200 km à l’est de Mexico, est pourtant chargée de repérer les événements les plus violents de l’Univers.

Ces 300 cuves au pied du pic d'Orizaba doivent repérer les phénomènes les plus énergétiques de l’Univers. © P. Henarejos/C&E Chacune de ces cuves est en réalité une cuve haute de plus de 5 m et large...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Méthane martien : Curiosity relance le débat

    La nouvelle détection de méthane dans l’atmosphère de Mars par le robot Curiosity relance le débat sur l’origine de ce gaz : celle-ci est-elle biologique ou non ? Les scientifiques cherchent toujours à comprendre quel mécanisme peut le produire, mais aussi pourquoi il « s’évapore » partiellement en fonction des saisons.

  • Jumelles Omegon 2,1x42 : des « yeux de hibou » au banc d’essai

    Un type nouveau de jumelles surnommé « yeux de hibou » — grand diamètre, faible grossissement — fait sensation pour observer la Voie lactée. Nous avons testé le récent modèle de la marque Omegon et l’avons comparé aux jumelles Kasai et Vixen, testées en mars 2017. Avec des résultats surprenants, au regard des écarts de prix …

  • Un quart de Mars pris dans la tempête

    La Nasa a annoncé que la tempête géante qui s’abat sur Mars depuis le 1er juin2018 recouvre maintenant près d’un quart de la planète rouge. Dans le nuage de poussière, Opportunity est en mode « survie ».