Gerry Griffin, directeur de vol des missions Apollo : « Neil Armstrong était différent »

Gerry Griffin lors du festival Explor’espace 2023 à Montrouge. © L. Voillot
L’ancien directeur de vol des missions Apollo évoque sa vie avec les astronautes qui ont marché sur la Lune, les entrainements et les relations au sein de la Nasa. Avec une mention spéciale pour Neil Armstrong, le premier homme sur la Lune
Gerry Griffin a presque 34 ans lorsqu’il est directeur de vol pour la première fois lors de la mission Apollo 7 en 1968. Par la suite, avec ses collègues Gene Kranz, Glynn Lunney, Milt Windler, Clifford Charlesworth et Pete Frank, il dirige toutes les missions vers la Lune jusqu’à Apollo 17. Invité par Ciel & Espace et l’AFA pour le festival Explor’Espace en novembre 2023, il nous a raconté la vie et le travail pendant cette épopée lunaire. Étiez-vous proche des astronautes du programme Apollo ? Au début, j’étais spécialiste des systèmes de navigation. Nous avions des règles de mission, des plans de vol. Donc j’avais des relations avec les astronautes. Pas forcément très proches, car ils suivaient des entrainements intenses. Les choses ont changé quand
Gerry Griffin a presque 34 ans lorsqu’il est directeur de vol pour la première fois lors de la mission Apollo 7 en 1968. Par la suite, avec ses collègues Gene Kranz, Glynn Lunney, Milt Windler, Clifford Charlesworth et Pete Frank, il dirige toutes les missions vers la Lune jusqu’à Apollo 17. Invité par Ciel & Espace et l’AFA pour le festival Explor’Espace en novembre 2023, il nous a raconté la vie et le travail pendant cette épopée lunaire.

Étiez-vous proche des astronautes du programme Apollo ?

Au début, j’étais spécialiste des systèmes de navigation. Nous avions des règles de mission, des plans de vol. Donc j’avais des relations avec les astronautes. Pas forcément très proches, car ils suivaient des entrainements intenses. Les choses ont changé quand...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • L’astéroïde Dimorphos a été déformé par l’impact de la sonde Dart

    En 2022, la mission Dart entrait en collision avec l’astéroïde Dimorphos. Télescopes spatiaux et terrestres ont alors scruté les conséquences de l’impact sous toutes les coutures. Et les premières analyses viennent de tomber : Dimorphos est un agrégat de roche peu résistant. Une bonne nouvelle pour la défense planétaire.

  • Des étoiles mystérieuses se forment en bordure des galaxies

    De jeunes étoiles situées en périphérie des galaxies ont été découvertes en grand nombre grâce à l’observatoire spatial Galex. Leur présence étonne les astronomes, et ce, d’autant plus qu’ils n’étaient pas parvenus jusqu’ici à observer les nébuleuses dans lesquelles elles se sont formées.

  • Grand entretien avec Jean-Marc Bonnet-Bidaud : Les découvertes de demain se feront-elles en Chine ?

    Longtemps ignorée de l’Europe, l’apport technique de la Chine, nourrie de multiples innovations, pointe l’efficacité de ses méthodes et de son approche originale. En partant de l’astronomie, Jean-Marc Bonnet-Bidaud s’est intéressé à la science chinoise ancienne et à la pensée qui a présidé à son émergence.