Exomars joue sa dernière carte pour partir en 2020

Le parachute de 35 m d'Exomars 2020, lors d'un test en basse altitude en mars 2018. Le seul qui ait fonctionné. © ESA
Le départ du rover européen Exomars 2020 n’est plus garanti l’an prochain. Lors des tests effectués en 2019, les parachutes de la sonde se sont déchirés à chaque fois. Une situation évaluée ces jours-ci par des experts américains et européens afin que réussissent les derniers essais. Faute de quoi la mission sera reportée.
« Nous n’avons plus la certitude de partir en 2020 ». Ce sont les mots de François Spoto, chef du projet Exomars 2020 à l’Agence spatiale européenne (ESA), tandis qu’il décrit une situation « pas désespérée » mais « critique ». À moins d’un an de son départ vers la planète rouge, le 25 juillet 2020, le rover européen se porte pourtant bien. Mais ce sont ses parachutes, qui doivent assurer sa descente vers le sol martien, qui subissent des déconvenues majeures. Les deux plus grands de ses quatre parachutes (15 et de 35 m de diamètre) se sont déchirés à chacun des deux essais menés en 2019. Pis, lors du second test, le 5 août 2019, les 120 lignes raccordées à la voilure en tension ont toutes cédé. « La déchirure partielle du parachute a entraîné...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous