Eta de la Carène épiée par le VLT

Le Very Large Telescope (VLT) fête cette année ses 10 ans d'observation du ciel. Pour célébrer cet anniversaire, les astronomes de l'Observatoire européen austral (ESO) l’ont pointé vers un astre extraordinaire : Êta de la Carène.

Cette étoile géante d'environ 100 fois la masse du Soleil est régulièrement secouée de sursauts lumineux, dont le dernier, en 1843, fit d'elle la rivale de Sirius, l'étoile la plus brillante du ciel nocturne.

Ce cliché montre l'environnement de l'astre avec un luxe de détails. Il a été pris à l'aide de Naco, l'instrument d'optique adaptative qui corrige le brouillage des images induit par l'atmosphère.

La structure bipolaire qui entoure Êta Carinae a été nommée «nébuleuse d'Homonculus». Il s'agit d'un nuage de gaz et de poussière qui a du être éjecté lors de l'explosion observée en 1843. Les astronomes estiment qu'Êta de la Carène explosera en supernova d'ici 100000 ans.

Gayané Adourian, le 28 mai 2008

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Akatsuki change le visage de Vénus

    La sonde japonaise Akatsuki a obtenu des vues spectaculaires de la plus proche planète de la Terre qui renouvellent l’image de ce monde perpétuellement voilé par les nuages de son épaisse atmosphère.

  • La lunette qui a permis la découverte de Pluton retrouve tout son lustre

    L’instrument dormait depuis des années à l’observatoire Lowell, en Arizona. Après avoir été entièrement démontée, la lunette de 33 cm avec laquelle Clyde Tombaugh a découvert Pluton a retrouvé sa coupole.

  • Orion dans la ligne de mire des lasers du VLT

    Cette vue de la nébuleuse d’Orion est pour le moins inhabituelle. Elle a été réalisée depuis la plateforme du Very Large Telescope au Chili par Stéphane Guisard, ingénieur à l’Observatoire européen austral, mais aussi astronome amateur chevronné.