Deux astronomes amateurs voient battre le « Cœur de l’Hydre »

Un tandem d’astronomes amateurs a photographié avec une profondeur sans précédent la nébuleuse du « Cœur de l’Hydre », qu’il avait découverte deux ans plus tôt. En plus d’être esthétique, l’image abrite un cas rare de physique stellaire : une étoile binaire entre la vie et la mort…
Le duo Strottner-Drechsler a encore frappé. Après avoir découvert la nébuleuse StDr Object 20 il y a deux ans, les deux astronomes amateurs viennent d’en réaliser la photographie la plus profonde et la plus détaillée, publiée le 8 avril 2022. Cette image est une mosaïque de 9 carrés, chacun photographié pendant 40 h, soit un temps de pose total de 360 h ! Elle a nécessité plus de 100 nuits d’observation au télescope de 1 m de l’observatoire Chilescope, au Chili. Un cliché vertigineux qu’ils ont baptisé « Cœur de l’Hydre ». Plongez dans le coeur de l'hydre en haute résolution en cliquant sur ce lien. © X. Strottner/M. Drechsler Située dans la constellation de l’Hydre femelle, StDr Object 20 est composée d’une nébulosité centrale qui entoure
Le duo Strottner-Drechsler a encore frappé. Après avoir découvert la nébuleuse StDr Object 20 il y a deux ans, les deux astronomes amateurs viennent d’en réaliser la photographie la plus profonde et la plus détaillée, publiée le 8 avril 2022. Cette image est une mosaïque de 9 carrés, chacun photographié pendant 40 h, soit un temps de pose total de 360 h ! Elle a nécessité plus de 100 nuits d’observation au télescope de 1 m de l’observatoire Chilescope, au Chili. Un cliché vertigineux qu’ils ont baptisé « Cœur de l’Hydre ».

Plongez dans le coeur de l'hydre en haute résolution en cliquant sur ce lien. © X. Strottner/M. Drechsler Située dans la constellation de l’Hydre femelle, StDr Object 20 est composée d’une nébulosité centrale qui entoure...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Artemis 1 : le vaisseau Orion au plus loin de la Terre filme une éclipse

    La capsule Orion a accompli la moitié de sa mission Artemis 1. Ce faisant, le vaisseau de la Nasa a atteint son maximum de distance à la Terre, qu’il a vue disparaître un instant, éclipsée par la Lune.

  • Hubble dans les bras de NGC 7038

    L’équipe du télescope spatial Hubble diffuse une nouvelle image de la galaxie spirale NGC 7038, située à 200 millions d’années-lumière dans la constellation australe de l’Indien. Une vision hypnotisante !

  • Pour la troisième fois, Artemis 1 rejoint son pas de tir

    La fusée Space Launch System de la mission Artemis 1 a quitté son bâtiment d'assemblage pour s'acheminer vers son aire de lancement 39B du centre spatial Kennedy, en Floride. Après deux tentatives avortées fin août et début septembre, elle doit décoller vers la Lune le 16 novembre 2022.