Des astronomes sur la piste d’étoiles primordiales grosses comme 100 000 soleils

Peu de temps après le big bang, d’immenses nuages de gaz ont pu s’effondrer d’un bloc, affirme une équipe japonaise. Ces structures supermassives auraient ainsi donné naissance à des étoiles gigantesques.
Takashi Hosokawa Et si parmi les premières étoiles de l’Univers, certaines avaient « pesé » des dizaines de milliers de masses solaires ? On n’a jamais observé de tels mastodontes. Pourtant, certains scientifiques s’autorisent à les imaginer. Trois physiciens de l’université de Kyoto se sont penchés sur la façon dont les étoiles primordiales se sont formées, comme l’explique leur article soumis le 24 janvier 2023 pour publication dans la revue MNRAS. L’équipe de Takashi Hosokawa a montré qu’à une époque très lointaine, seulement 170 millions d’années après le big bang (contre les 13,8 milliards d’années écoulées aujourd’hui), des nuages de gaz de 100 000 masses solaires pouvaient s’effondrer sur eux-mêmes. Dans l’hypothèse où ce
Takashi Hosokawa Et si parmi les premières étoiles de l’Univers, certaines avaient « pesé » des dizaines de milliers de masses solaires ? On n’a jamais observé de tels mastodontes. Pourtant, certains scientifiques s’autorisent à les imaginer. Trois physiciens de l’université de Kyoto se sont penchés sur la façon dont les étoiles primordiales se sont formées, comme l’explique leur article soumis le 24 janvier 2023 pour publication dans la revue MNRAS.

L’équipe de Takashi Hosokawa a montré qu’à une époque très lointaine, seulement 170 millions d’années après le big bang (contre les 13,8 milliards d’années écoulées aujourd’hui), des nuages de gaz de 100 000 masses solaires pouvaient s’effondrer sur eux-mêmes. Dans l’hypothèse où ce...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Découverte de deux trous noirs supermassifs sur le point de fusionner

    Pour la première fois, une image prise avec le télescope spatial James Webb montre deux trous noirs supermassifs très proches l’un de l’autre. La scène, qui se déroule à des milliards d’années-lumière, donne un indice sur le processus de formation des trous noirs qui occupent le centre de nombreuses galaxies.

  • Problème de propulsion pour Bepi-Colombo en route vers Mercure

    La sonde européenne en route vers Mercure fait face à un souci : ses propulseurs ioniques ne fonctionnent plus à pleine puissance. L’Agence spatiale européenne tente de déterminer l’origine du problème qui, pour l’heure, ne devrait pas menacer le prochain survol de la première planète du Système solaire.

  • Les trous noirs sont en une du Ciel & espace 595, en kiosque le 15 mai

    Au sommaire du magazine Ciel & espace de juin-juillet 2024 : les trous noirs tout proches de nous ; la bataille des géants entre l’ELT européen et le TMT américain ; l’abbé Lacaille, l’explorateur du ciel austral ; le test de la lunette Askar FRA400…