Des astronomes observent la Lune pour étudier le big bang

Le reflet des émissions radio de la Voie lactée sur la Lune. © B.McKinley/Curtin Univ./ICRAR/ASTRO 3D
Au fin fond de l’Australie, des chercheurs observent la Lune avec des radiotélescopes. Le but : détecter le fin signal émis au moment où se sont allumées les premières étoiles de l’Univers.
En quête d’une nouvelle preuve du big bang Une équipe conduite par Benjamin McKinley, de l’International Centre for Radio Astronomy Research (Australie), a entrepris d’observer la Lune pour sonder le passé lointain de l’Univers. « Notre but est de détecter les radiations émises lorsque les premières étoiles réchauffent l’hydrogène neutre. Sous l’effet de ce rayonnement, le gaz a été ionisé », explique le chercheur australien.

Benjamin McKinley. © ICRAR Cette « réionisation » de l’Univers est supposée avoir eu lieu 4 millions d’années après le big bang, au moment où les premières étoiles de l’Univers se sont allumées et ont excité le milieu environnant de leurs rayonnements, juste après un stade baptisé « âge sombre ». L’Univers...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Espace et gastronomie : la bonne recette pour nourrir les astronautes

    L’alimentation spatiale est passée du tube d'aliments aux plats de fête concoctés par des chefs étoilés. Primordiale pour la santé physique et psychologique des équipages, la nourriture devra à l'avenir être en partie produite à bord par les astronautes partis pour de longues missions. Après la cuisine de l'espace, la cuisine dans l'espace ?

  • Eclipse partielle de Lune le 16 juillet !

    Lorsque la Pleine Lune émerge de l’horizon est, ce 16 juillet 2019, elle ne reste pas longtemps ronde pour les observateurs de la France métropolitaine. Rapidement, elle entre dans l’ombre de la Terre pour une belle éclipse partielle observable pendant toute la première partie de nuit !

  • Pourquoi les fusées attirent la foudre quand elles décollent

    À presque 50 ans d’écart, deux fusées ont été frappées par la foudre au décollage. Cette mésaventure, survenue le 27 mai 2019 à une Soyouz russe, s’est terminée sans conséquence. Tout comme Apollo 12, le 14 novembre 1969. Pourtant, cela n’est pas sans danger.