Des astronomes observent la Lune pour étudier le big bang

Le reflet des émissions radio de la Voie lactée sur la Lune. © B.McKinley/Curtin Univ./ICRAR/ASTRO 3D
Au fin fond de l’Australie, des chercheurs observent la Lune avec des radiotélescopes. Le but : détecter le fin signal émis au moment où se sont allumées les premières étoiles de l’Univers.
En quête d’une nouvelle preuve du big bang Une équipe conduite par Benjamin McKinley, de l’International Centre for Radio Astronomy Research (Australie), a entrepris d’observer la Lune pour sonder le passé lointain de l’Univers. « Notre but est de détecter les radiations émises lorsque les premières étoiles réchauffent l’hydrogène neutre. Sous l’effet de ce rayonnement, le gaz a été ionisé », explique le chercheur australien.

Benjamin McKinley. © ICRAR Cette « réionisation » de l’Univers est supposée avoir eu lieu 4 millions d’années après le big bang, au moment où les premières étoiles de l’Univers se sont allumées et ont excité le milieu environnant de leurs rayonnements, juste après un stade baptisé « âge sombre ». L’Univers...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Interview : Brian May, la musique et l’astro en stéréo

    Le guitariste du groupe Queen a trois passions : la musique, bien sûr, mais aussi l’astronomie et l’imagerie 3D. Brian May nous a raconté comment il jongle entre les trois.

  • Mu Cephei expulse de la matière par bouffées

    Pour la première fois, des astronomes ont réalisé une carte 3D des phénomènes de perte de masse d’une supergéante rouge. Des images exceptionnelles obtenues grâce au réseau d’antennes de l’observatoire NOEMA (Northern Extended Millimeter Array), implanté dans les Alpes françaises.

  • Sonde Bepi-Colombo : les défis d’un voyage vers Mercure

    Située à “seulement” 58 millions de kilomètres du Soleil, Mercure présente des difficultés particulières pour tout visiteur spatial. Didier Morançais (Airbus) détaille les défis techniques à relever pour amener la sonde Bepi-Colombo aux abords de la première planète.