Découverte de TOI-178 : les premières questions que pose son système planétaire exceptionnel

Vie d'artiste du système planétaire de TOI-178. Crédit : ESO/L. Calçada/spaceengine.org
Retenez ce nom : TOI-178. À 200 années-lumières de la Terre, dans la constellation du Sculpteur, cet étonnant système à six planètes semble figé dans la configuration de sa prime enfance. Un cas rarissime qui intrigue les spécialistes.
« C’est une super découverte ! » Sean Raymond a beau n’être pour rien dans l’annonce faite par l’ESA et l’ESO ce 25 janvier 2021, l’astrophysicien est presque aussi enthousiaste que s’il avait lui-même mis la main sur TOI-178. Il faut dire que le trophée du satellite Cheops et de l’instrument Espresso du Very Large Telescope a de quoi réjouir un spécialiste de la formation des planètes. Épaulés par les deux batteries de télescopes robots NGTS et Speculoos, installés comme le VLT à l’observatoire de Paranal (Chili), ils viennent de mettre au jour pas moins de six planètes de 1 à 3 rayons terrestres autour d’une petite étoile située à 200 années-lumière dans la constellation du Sculpteur ! Une découverte que l’on doit à une large équipe dirigée
« C’est une super découverte ! » Sean Raymond a beau n’être pour rien dans l’annonce faite par l’ESA et l’ESO ce 25 janvier 2021, l’astrophysicien est presque aussi enthousiaste que s’il avait lui-même mis la main sur TOI-178. Il faut dire que le trophée du satellite Cheops et de l’instrument Espresso du Very Large Telescope a de quoi réjouir un spécialiste de la formation des planètes. Épaulés par les deux batteries de télescopes robots NGTS et Speculoos, installés comme le VLT à l’observatoire de Paranal (Chili), ils viennent de mettre au jour pas moins de six planètes de 1 à 3 rayons terrestres autour d’une petite étoile située à 200 années-lumière dans la constellation du Sculpteur ! Une découverte que l’on doit à une large équipe dirigée...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • A observer : Callisto joue avec l’ombre de Jupiter le 30 septembre

    C’est une éclipse partielle d’un type extrêmement rare que les amateurs peuvent tenter de suivre le vendredi 30 septembre au matin : le satellite Callisto vient flirter avec l’ombre de Jupiter. Le phénomène est si rare que les logiciels en perdent leur latin ! Pour en avoir le cœur net, nous vous invitons à l’observer.

  • La sonde DART a percuté l’astéroïde Dimorphos

    Les images sont spectaculaires. Et elles ont été diffusées en direct : la sonde américaine DART s’est approchée de sa cible à 23000 km/h en prenant des photos de plus en plus rapprochées. Jusqu’à l’impact, provoqué pour mesurer la déviation qu’il est possible d’induire sur un astéroïde.

  • Philippe Baptiste, président du Cnes : « Il faut réguler les activités sur la Lune »

    S’accorder sur l’exploration de la Lune, collaborer avec d’autres agences spatiales que sont les États-Unis ou la Chine, mais aussi développer des programmes qui nous sont propres : le président du Cnes détaille la voie de l’agence spatiale française.