Découverte d’un anneau de sources X

Vue de la galaxie AM 0644 combinant rayonnements X et visible. © Nasa/CXC/INAF/A. Wolter et al; Nasa/STScI
En observant la galaxie AM 0644 située à 300 millions d’années-lumière, les astronomes ont découvert autour d’elle plusieurs sources puissantes de rayons X réparties sous la forme d’un anneau. Il s’agirait d’étoiles à neutrons ou de trous noirs.

Comment des sources de rayons X finissent-elles par former un anneau ? En fait, AM 0644 n’est pas une galaxie banale ; elle est issue de la collision de deux galaxies. En interagissant gravitationnellement l’une avec l’autre, elles se sont entredéchirées, pour finalement fusionner en partie. Dans ce mécanisme apparaissent des ondes de densité, favorisant la naissance de nouvelles étoiles. C’est ce que l’on voit sur cette photo sous la forme d’un anneau bleu.

Il s’agit d’une image composite entre des données du télescope Hubble dans le domaine visible et une image en rayons X, prise par l’observatoire spatial Chandra. Ses données X sont visualisées en rose et apparaissent sous la forme d’un nombre limité de taches brillantes principalement localisées dans l’anneau bleu vu par Hubble. En fait, les étoiles les plus massives nées pendant la collision des galaxies sont déjà mortes et se sont ainsi transformées des trous noirs ou des étoiles à neutrons. Certains de ces objets sont en interaction forte avec une étoile voisine dont ils cannibalisent la matière. C’est de ce processus que naît l’émission de rayons X.
 

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • La comète 21P/Giacobini-Zinner frôle M35

    Ce 15 septembre, la comète 21P/Giacobini-Zinner est passée à moins d’une minute d’arc de l’amas ouvert M35. L’astrophotographe Jean-Pierre Brahic était au rendez-vous.

  • L’ouragan Florence vu depuis l’ISS

    Alors que l’ouragan Florence s’approche dangereusement de la côte est des États-Unis, l’astronaute américain Richard Arnold photographiait, lundi 10 septembre, la monstrueuse formation météorologique.

  • VISTA observe la Carène dans l’infrarouge

    La nébuleuse de la Carène, à 7500 années-lumière de la Terre, a été photographiée dans l’infrarouge par le télescope VISTA de l’ESO, au Chili.