Daniel Neuenschwander, de l’ESA : « Un astronaute en formation devra passer par l’ISS avant d’aller vers la Lune »

Daniel Neuenschwander est Directeur de l'Exploration Humaine et Robotique. © ESA
Le volet exploration humaine de l’Agence spatiale européenne (ESA) sera chargé en 2024. Daniel Neuenschwander, le directeur des programmes d’exploration humaine et robotisée, en dresse les grandes lignes et dessine ce qui attend la nouvelle promotion d’astronautes européens.
Le Suédois Marcus Wandt est astronaute de réserve et doit voler dès le 17 janvier 2024 sur la mission Ax-3 avant ses collègues « de carrière » de la promotion en 2022. Est-ce un changement dans la manière de faire du vol habité à l’ESA ? Daniel Neuenschwander : Il est clair que nous sommes en pleine transformation. Mais l’ESA ne fait qu’adapter sa pratique à ce qui se passe au niveau mondial. Aujourd’hui, nous avons les astronautes de carrière qui répondent à nos objectifs stratégiques sur le long terme. Et puis il y a les astronautes de réserve pour certains États qui décident de mettre de l’argent sur la table afin d’avoir des missions de courte durée, mais ce n’est pas le même travail. On parle de quelques jours et non de quelques mois. Dans ce type
Le Suédois Marcus Wandt est astronaute de réserve et doit voler dès le 17 janvier 2024 sur la mission Ax-3 avant ses collègues « de carrière » de la promotion en 2022. Est-ce un changement dans la manière de faire du vol habité à l’ESA ?

Daniel Neuenschwander : Il est clair que nous sommes en pleine transformation. Mais l’ESA ne fait qu’adapter sa pratique à ce qui se passe au niveau mondial. Aujourd’hui, nous avons les astronautes de carrière qui répondent à nos objectifs stratégiques sur le long terme. Et puis il y a les astronautes de réserve pour certains États qui décident de mettre de l’argent sur la table afin d’avoir des missions de courte durée, mais ce n’est pas le même travail. On parle de quelques jours et non de quelques mois. Dans ce type...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • La liste des 722 villes et villages étoilés de France devrait bientôt s’allonger

    L’ANPCEN, association qui milite pour la protection du ciel nocturne, a lancé en juin l’édition 2024 de son concours « villes et villages étoilés ». 722 communes ont déjà obtenu ce label par le passé. Nous en publions la liste intégrale, retrouvez-les sur notre carte !

  • Destruction en vol d’une Falcon 9 de SpaceX : quelles conséquences ?

    Dans la nuit du 11 au 12 juillet, le deuxième étage de la fusée Falcon 9 s’est endommagé juste avant la mise sur orbite de ses satellites. Ce premier échec depuis 2016 n’est pas sans répercussion sur un calendrier chargé de lancements, parmi lesquels des vols habités prévus dès cet été.

  • To the Moon, le film qui ne choisit pas

    L’État américain aurait imposé à la Nasa de tourner en studio les premiers pas sur la Lune de Neil Armstrong, pour que la victoire par l’image sur les Russes soit totale. Tel est le propos de « To the Moon », qui sort dans les cinémas en France le 10 juillet ; un film présenté comme une comédie, mais qui oscille entre plusieurs genres sans jamais choisir.