Curiosity zoome sur les strates de Mars

Premier gros plan de Curiosity sur les reliefs du mont Aeolis. Crédit : NASA/JPL-Caltech/MSSS/C&E Photos

Ce paysage de buttes de couleur ocre, rocheuses, striées et érodées se trouve sur Mars. Plus précisément, il se situe à une dizaine de kilomètres du robot Curiosity, arrivé sur la planète rouge le 6 août 2012. Il a été saisi par la caméra de l'engin qui dispose d'un zoom de 100 mm de focale.

Cette image est la première transmise à la Terre avec une telle résolution. Elle révèle les terrains à la base d'Aeolis Mons (aussi appelé mont Sharp) sur lesquels Curiosity doit aller prospecter d'ici à plusieurs mois.

Au bas de l'image, les parties sombres correspondent à un champ de dunes constituées d'un sable volcanique. Curiosity devra les contourner pour écarter tout risque d'ensablement.

La petite colline en apparence pyramidale au centre de l'image mesure environ 100 m de haut. Elle fait partie de plusieurs reliefs qui ont résisté à l'érosion. Ses flancs sont striés par des strates qui témoignent de l'histoire géologique de la région et probablement, en partie, de celle de Mars.

Quand il sera sur place, Curiosity devrait louvoyer entre ces reliefs et s'engager dans un défilé dont l'un des flancs apparaît au plus loin sur la photo. Il a l'apparence d'un mur strié qui barre l'horizon, à environ 12 km.

Il est possible de retrouver cette zone sur un panorama interactif obtenu à l'aide des caméras de navigation de Curiosity.

Philippe Henarejos, le 28 août 2012

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Une fusion de galaxies sous l'oeil infrarouge du Webb

    Le James Webb Space Telescope a été utilisé pour observer la formation stellaire dans les galaxies lumineuses infrarouges. Dans II ZW 96, à 500 millions d'années-lumière de la Voie lactée, c'est la fusion de deux galaxies qui stimule les naissances.

  • Artemis 1 : le vaisseau Orion au plus loin de la Terre filme une éclipse

    La capsule Orion a accompli la moitié de sa mission Artemis 1. Ce faisant, le vaisseau de la Nasa a atteint son maximum de distance à la Terre, qu’il a vue disparaître un instant, éclipsée par la Lune.

  • Hubble dans les bras de NGC 7038

    L’équipe du télescope spatial Hubble diffuse une nouvelle image de la galaxie spirale NGC 7038, située à 200 millions d’années-lumière dans la constellation australe de l’Indien. Une vision hypnotisante !