Curiosity attaque la montagne… martienne

Une vue panoramique sur le cratère Gale obtenue par le rover martien Curiosity. © Nasa /JPL-Caltech/MSSS
Sur la planète Mars, le robot Curiosity a commencé à grimper sur les flancs du mont Sharp. Le 12 septembre 2017, sa caméra a pris une belle vue panoramique sur le cratère Gale.

Après avoir passé cinq ans à arpenter le fond du cratère martien Gale, le robot de la Nasa Curiosity est maintenant entré dans les étapes de montagne. Le 12 septembre 2017, il est arrivé au sommet d’une crête baptisée récemment Vera Rubin. Sa caméra scientifique a pris une série de clichés en couleurs qui, assemblées en panorama, dévoilent une vue déjà spectaculaire sur le fond du cratère Gale.

Altitude : 300 m

En escaladant cette crête rocheuse, l’engin a gagné d’un coup 65 m en altitude. Et depuis les premiers jours de septembre 2017, Curiosity s’est élevé d’environ 300 m par rapport au fond du cratère. Depuis son atterrissage sur Mars le 6 août 2012, le robot a parcouru 17,4 km.

Ses instruments vont pouvoir étudier de près les plus hautes strates qui constituent la crête et qui sont composées d’hématite, un minéral déjà identifié par Opportunity, un autre robot de la Nasa, et dont la formation nécessite l’action de l’eau.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • La comète 21P/Giacobini-Zinner frôle M35

    Ce 15 septembre, la comète 21P/Giacobini-Zinner est passée à moins d’une minute d’arc de l’amas ouvert M35. L’astrophotographe Jean-Pierre Brahic était au rendez-vous.

  • L’ouragan Florence vu depuis l’ISS

    Alors que l’ouragan Florence s’approche dangereusement de la côte est des États-Unis, l’astronaute américain Richard Arnold photographiait, lundi 10 septembre, la monstrueuse formation météorologique.

  • Découverte d’un anneau de sources X

    En observant la galaxie AM 0644 située à 300 millions d’années-lumière, les astronomes ont découvert autour d’elle plusieurs sources puissantes de rayons X réparties sous la forme d’un anneau. Il s’agirait d’étoiles à neutrons ou de trous noirs.