Coronavirus : les grands observatoires ferment

Crédit : DR
Alors que la pandémie se propage dans le monde entier, les plus grands observatoires prennent des mesures drastiques, les uns après les autres.
Les astronomes professionnels ne profiteront probablement pas d’un ciel dégagé des trainées de condensation produites par les avions de ligne. L’épidémie du coronavirus est en effet en train de se propager jusqu’au sommet des montagnes où sont situés leurs grands télescopes. Déjà, un certain nombre de ces hauts lieux de l’astronomie mondiale ont fermé leurs portes.

Les Américains ferment leurs observatoires au Chili « Nous avions des observations prévues sur le télescope de 4 m Victor Blanco la semaine prochaine, et elles sont annulées », regrette Emmanuel Jehin, astronome à l’université de Liège (Belgique). Il s’agit du plus gros télescope de l’observatoire du Cerro Tololo, au Chili, et il est géré par l’institution américaine NOAO, tout comme...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous