Buzz Aldrin torpille les plans de la Nasa pour retourner sur la Lune

Buzz Aldrin, taillant en pièces les plans lunaires de la Nasa le 20 octobre 2019 à Washington. © P. Henarejos
Lors de l’ouverture du 70e congrès de la Fédération astronautique internationale, à Washington, le deuxième homme à avoir posé le pied sur la Lune a clairement indiqué qu’il trouvait absurde la manière dont la Nasa envisageait de renvoyer des astronautes sur notre satellite naturel.
En l’espace de 24 heures, l’ancien astronaute Buzz Aldrin, qui a marché sur la Lune le 21 juillet 1969 avec Neil Armstrong, a dit et répété qu’il ne souscrivait pas aux plans de la Nasa pour 2024. Tout au moins d’un point de vue technique.

Cela a commencé le dimanche 20 octobre 2019, lors du comité de l’International Academy of Astronautics (IAA), la veille du congrès de la Fédération internationale de l’astronautique (IAC). Dans une salle du Convention Center de Washington garnie d’environ 150 personnes, Buzz Aldrin devait évoquer le passé, le présent et le futur de l’exploration humaine de l’espace. Ce qu’il a fait.

Pour une « Alliance pour l’exploration spatiale » Après avoir rappelé brièvement les motivations géostratégiques qui avaient déclenché
...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous