Aurélien Barrau : « Pour diffuser une idée, l’engagement de personnalités est bienvenu »

L’astrophysicien Aurélien Barrau. © A. Barrau/C&E
Le 3 septembre 2018, l’astrophysicien Aurélien Barrau publiait une tribune dans le quotidien « Le Monde », forte des signatures de 200 personnalités. Il raconte comment il a mobilisé au-delà du cercle des scientifiques et revient sur les motivations de sa démarche.
Pouvez-vous nous dire comment vous, un astrophysicien, avez réussi à réunir 200 personnalités, dont la plupart sont extérieures au monde scientifique, pour signer cette tribune sur l'environnement parue dans Le Monde ?

Aurélien Barrau : Il est clair que la question écologique a pour moi toujours été centrale. Et même vitale. Mais le « timing » semble n’être jamais propice : quand j’étais enfant, on me reprochait de m’intéresser à cette cause marginale ; aujourd’hui, on me reproche de m’intéresser à cette cause trop à la mode. Tout cela n’a aucune importance en fait : il faut juste faire gagner ces idées, c’est une question de survie. Et le fait est que, pour diffuser une idée, l’engagement de personnalités connues ou reconnues est bienvenu. Prenant...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Admirez l’éclipse totale de Lune du 21 janvier !

    Il faudra être un lève-tôt, ce lundi 21 janvier 2019, pour apercevoir la Lune plonger dans l’ombre de la Terre ! Un spectacle assez rare, étonnant et beau, à contempler pendant plus d’une heure en direction de l’ouest !

  • Enquête sur Asgardia : la première nation de l’espace intrigue

    Le Russe Igor Ashurbeyli a fondé voilà deux ans Asgardia, qui revendique 280 000 citoyens à travers le monde. Ce premier royaume spatial, en réalité surtout numérique, se veut pacifiste et humaniste et souhaite être reconnu par les Nations unies. Mais peut-on faire confiance à un ex-fabriquant de missiles ?

  • Yutu 2 sur la Lune : bilan de sa première journée d’exploration

    Le Soleil vient de se coucher pour Chang’e 4. L’occasion pour l’agence spatiale chinoise de livrer quelques informations sur les premières explorations de son rover lunaire, et d’évoquer les missions futures.