Alerte aux aurores boréales pour la nuit du 21 au 22 janvier

Le Soleil observé hier à 17h13 heure française par le satellite SDO. L'éruption est visible sur le quadrant en haut à gauche. Crédit : NASA/SDO

Une bouffée de particules soufflée le 19 janvier 2012 par une éruption solaire fonce actuellement vers la Terre à plus de 1000 km par seconde.

Elle devrait atteindre notre planète entre le 21 janvier 2012, à 16h30 heure française, et le 22 janvier, à 6h30. Quelques belles aurores boréales, peut-être visibles jusqu'aux latitudes de la France, sont attendues pour ce week-end.

Une éruption dirigée vers la Terre

L'éruption solaire du 19 janvier est de puissance moyenne. Sur l'échelle qui range les éruptions par énergie croissante (notée B, C, M, X, chaque niveau étant divisé en neuf sous-niveaux), elle a été classée M3 par les spécialistes du Soleil.

Cependant, elle s'est produite alors que la Terre lui faisait face. La bouffée de particules chargées qu'elle a créée, essentiellement des protons et des électrons, va donc interagir dans les heures qui viennent avec le champ magnétique de notre planète.

L'éruption solaire du 19 janvier a eu lieu vers 17 h, heure française. Cette vidéo montre d'abord le groupe de taches d'où elle est partie, puis deux vues de l'éruption par l'observatoire solaire SDO dans deux longueurs d'onde différentes, et deux autres vues par les satellites Stereo, qui regardent chacun une face du Soleil. Crédit : Nasa SDO & Nasa Stereo.

Orages géomagnétiques et aurores boréales

La bouffée de particules émise par le Soleil va perturber le champ magnétique terrestre. Selon l'importance de ces perturbations (elles ne devraient pas être très fortes puisque l'éruption ne l'est pas), des interruptions dans les communications pourraient survenir.

On attend surtout de belles aurores boréales, provoquées par le piégeage des particules chargées du Soleil dans le champ magnétique de notre planète. Lorsque ces particules se déversent dans la haute atmosphère, à proximité des pôles, où plongent les lignes du champ magnétique, elles frappent en effet ses atomes (oxygène, azote...) et les forcent à émettre de la lumière.

Ce sont ces lueurs colorées que nous aurons peut-être la chance d'observer dans la nuit du 21 au 22 janvier 2012, vers l'horizon nord.

Pour mieux comprendre les colères du Soleil, écoutez le podcast consacré à notre étoile sur Ciel & Espace Radio, avec l'astrophysicien Jean-Paul Zahn.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Découverte de deux trous noirs supermassifs sur le point de fusionner

    Pour la première fois, une image prise avec le télescope spatial James Webb montre deux trous noirs supermassifs très proches l’un de l’autre. La scène, qui se déroule à des milliards d’années-lumière, donne un indice sur le processus de formation des trous noirs qui occupent le centre de nombreuses galaxies.

  • Problème de propulsion pour Bepi-Colombo en route vers Mercure

    La sonde européenne en route vers Mercure fait face à un souci : ses propulseurs ioniques ne fonctionnent plus à pleine puissance. L’Agence spatiale européenne tente de déterminer l’origine du problème qui, pour l’heure, ne devrait pas menacer le prochain survol de la première planète du Système solaire.

  • Les trous noirs sont en une du Ciel & espace 595, en kiosque le 15 mai

    Au sommaire du magazine Ciel & espace de juin-juillet 2024 : les trous noirs tout proches de nous ; la bataille des géants entre l’ELT européen et le TMT américain ; l’abbé Lacaille, l’explorateur du ciel austral ; le test de la lunette Askar FRA400…