Aidez les astronomes à savoir quand se couche réellement le Soleil

Coucher du Soleil. © Emmanuel Beaudoin
Étonnant : les heures de lever et de coucher du Soleil ne sont pas prédites à mieux que quelques minutes. La responsable de cette imprécision : notre atmosphère. Les chercheurs se tournent vers les sciences participatives pour résoudre ce problème épineux, car il a un impact la navigation en mer, mais aussi sur les observations astronomiques.
Aussi étonnant que cela puisse paraître, dans notre monde ponctué par des horloges atomiques et millimétré par les GPS, nous ne savons pas prévoir précisément les heures de lever et de coucher du Soleil ! Une déviation d’en moyenne 100 secondes est constatée par rapport aux éphémérides, mais elle peut aller jusqu’à 5 minutes dans les cas les plus extrêmes. C’est le constat fait par Teresa Wilson dans le cadre de sa thèse au Michigan Technological University, thèse soutenue en août dernier et encadrée par l’astronome Robert Nemiroff (notamment connu pour la création du site Astronomy Picture of the Day). 

Facétieuse atmosphère Il existe de multiples sources d’imprécision, comme l’incertitude sur la taille apparente du Soleil, qui n’est connue qu’à...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • LM d’Apollo 10, photo du trou noir, voyages vers Mars… : retrouvez tous nos articles 100 % web

    Un astronome aurait retrouvé le LM d’Apollo 10 ! Comment photographie-t-on un trou noir ? Une expérience donne de l’espoir pour la vie sur Mars… Passionnés d’exploration spatiale, curieux d’astronomie, vous trouverez à coup sûr matière à apprendre dans les nombreux articles et podcasts publiés sur notre site. En voici la liste. Cliquez, et découvrez !

  • Trou noir : les secrets d’une image

    La première photo d’un trou noir, révélée le 10 avril 2019, restera certainement dans les annales de l’astronomie. Un exploit collectif réalisé par 200 astrophysiciens dispersés sur toute la planète, et dont voici les coulisses.

  • Trump donne un budget et un nom au programme lunaire américain

    Les États-Unis ont donné un nom à leur programme de retour sur la Lune : Artémis. Simultanément, le président Trump a annoncé vouloir allouer une rallonge budgétaire de 1,6 milliard de dollars à la Nasa pour qu’elle parvienne à envoyer des astronautes sur la Lune avant la fin de 2024.