À partir du 18 juin, la Lune rejoint l’alignement exceptionnel de 6 planètes

Toutes les planètes du Système solaire visibles à l’œil nu sont réunies à l’aube. Cette configuration exceptionnelle prend toute sa grandeur avec l’arrivée de la Lune le 18 juin.

Nous vous l’annoncions il y a quelques jours, cinq planètes visibles à l’œil nu sont observables simultanément à l’aube : Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne. Mercure peut être délicate à apercevoir si le ciel manque de transparence car elle reste très basse et se perd vite dans la lueur montante du jour. Les meilleures chances de la voir sont à partir du 24 juin 2022, quand elle s’éloigne du Soleil.

La Lune passe de planète en planète

À partir du 18 juin 2022, un autre astre du Système solaire s’invite dans le tableau : la Lune ! Elle est proche de Saturne le 18 et le 19 juin au matin, à un peu moins de 10° (environ la taille de votre poing vu bras tendu). Elle va ensuite croiser ce collier de planètes jusqu’au 27 juin 2022. On vous dit tout sur ces rendez-vous à venir dans notre article consacré à cette configuration inédite depuis 28 ans !

 

Ciel & espace n°583, avec son dossier “Les nouveaux trous noirs”
Un nouveau hors-série pratique : « Réussir vos premières photos cu ciel »
Deux numéros disponibles sur notre boutique et en kiosque (où nous trouver ?)

Le Ciel & espace n°583 de juin-juillet 2022 et le hors-série “Réussir vos premières photos du ciel”

Une sixième est présente dans le ciel du matin : Uranus. Mais seuls les observateurs expérimentés sous un très bon ciel parviennent à la repérer à l’œil nu. Et même Neptune, encore plus faible, est de la partie, mais la planète la plus lointaine reste impossible à voir, même au télescope, dans ce ciel de l’aube.

Guettez aussi les nuages noctiluques

Et puisque vous êtes debout dès à l’aube, pensez à surveiller au nord l’apparition éventuelle d’un nuage noctiluque situé aux portes de l’espace. Nocti… quoi ? On vous dit tout sur ces nuages situés aux portes de l’espace ici.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • La science ukrainienne entre en résistance

    Avant le début de la guerre, l’Ukraine comptait 80 000 scientifiques, dont des centaines d’astronomes. Certains sont contraints à l’exil, d’autres condamnés à rester sur place. Mais pour tous, le maître-mot est « résister ». Et pour ça, ils peuvent compter sur l’aide de collègues étrangers.

  • Découverte : on a retrouvé le cratère d’origine de la plus ancienne météorite martienne !

    Un fabuleux travail d'enquête a permis de retrouver l'origine sur Mars de la météorite Black Beauty, parmi les 94 millions de cratères que comptent la surface de la planète rouge.

  • La Corée du Sud vise la Lune

    Où se situe l’eau sur la Lune ? Quel est le terrain le plus propice pour atterrir ? La nouvelle mission lunaire qui doit être lancée jeudi 4 août par la Corée du Sud tâchera de répondre à ces questions, et à bien d’autres encore, en prévision de futures missions d'exploration.