9 novembre 1967, la première Saturne 5 décolle : « C’est énorme ! Tout tremble »

Premier décollage de la fusée lunaire américaine, la Saturne 5. © Nasa
Il y a 50 ans, la plus puissante fusée jamais construite effectuait son premier vol. Destinée à envoyer des hommes sur la Lune, elle décollait de cap Kennedy, sans astronaute à bord. L’un des journalistes présents alors témoigne.
Il est 7 heures du matin, ce 9 novembre 1967, à cap Canaveral, quand un rugissement inédit envahit le tout nouveau pas de tir 39A. Précédé par une luminosité aussi intense que le Soleil, il se prolonge en un sourd grondement qui fait trembler le sol et tous les bâtiments. Ce son entièrement nouveau provient de la plus puissante fusée jamais construite : la gigantesque Saturne 5, dont le premier exemplaire décolle du centre spatial Kennedy, en Floride.

Walter Cronkite Haute de 110 m et d’une masse de plus de 3000 tonnes, la fusée qui doit envoyer des hommes sur la Lune s’élève lentement vers le ciel, propulsée par ses cinq énormes moteurs F1.

 À plus de 5 km de là, dans le local réservé à la presse audiovisuelle, Walter Cronkite, présentateur vedette de la
...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Fin de parcours pour les fusées russes Proton

    La Russie va mettre fin à la production de ses lanceurs Proton, conçus dans les années 1960 et qui avaient notamment servi à satelliser les stations Saliout ainsi que les modules de la station Mir ou encore de l’ISS.

  • Découverte d’eau sur l’exoplanète K2-18b… mais pas d'eau liquide

    Pour la première fois, des chercheurs ont détecté de l’eau dans l’atmosphère d’une exoplanète située dans la zone habitable de son étoile. Mais attention, cette eau n’est probablement pas liquide. Et la planète en question, K2-18b, est loin d’être une jumelle de la Terre.

  • Les astronomes traquent la première comète interstellaire

    Alerte ! La première comète venue d’un autre système planétaire pourrait bien avoir été découverte. Dans l’attente de nouvelles nuits d’observation pour en préciser la trajectoire et confirmer qu’elle provient de l’extérieur du Système solaire, l’engouement pour l’objet baptisé provisoirement C/2019 Q4 est total.