5 paires de jumelles astro de grand diamètre au banc d’essai

Les jumelles de plus de 50 mm sont presque exclusivement dédiés à l’astronomie. Grimper en diamètre est utile pour voir des cibles plus petites et plus faibles, mais encore faut-il que la qualité suive. Nous avons testé cinq modèles entre 63 et 80 mm des marques Bresser, Celestron, Omegon et Steiner.
Une paire de jumelles se définit par le diamètre de ses objectifs et son grossissement  — par exemple, des jumelles 10x50 ont des objectifs de 50 mm et grossissent 10 fois. Pour l’astronomie, le rapport entre diamètre et grossissement doit être autour de 5. Cette valeur — appelée « pupille de sortie » — est à respecter pour avoir une image aussi lumineuse que possible. On comprend ainsi aisément que pour augmenter le grossissement en conservant ce rapport idéal de 5, il faut aussi grimper en diamètre.

Toutes les marques proposent des jumelles de 42 mm. Mais à mesure que l’on monte en diamètre, le marché se resserre. Les paires de 50 mm ne sont pas disponibles dans toutes les gammes, ni même chez tous les fabricants. En montant encore en diamètre, on arrive dans...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • LM d’Apollo 10, photo du trou noir, voyages vers Mars… : retrouvez tous nos articles 100 % web

    Un astronome aurait retrouvé le LM d’Apollo 10 ! Comment photographie-t-on un trou noir ? Une expérience donne de l’espoir pour la vie sur Mars… Passionnés d’exploration spatiale, curieux d’astronomie, vous trouverez à coup sûr matière à apprendre dans les nombreux articles et podcasts publiés sur notre site. En voici la liste. Cliquez, et découvrez !

  • Trou noir : les secrets d’une image

    La première photo d’un trou noir, révélée le 10 avril 2019, restera certainement dans les annales de l’astronomie. Un exploit collectif réalisé par 200 astrophysiciens dispersés sur toute la planète, et dont voici les coulisses.

  • Aidez les astronomes à savoir quand se couche réellement le Soleil

    Étonnant : les heures de lever et de coucher du Soleil ne sont pas prédites à mieux que quelques minutes. La responsable de cette imprécision : notre atmosphère. Les chercheurs se tournent vers les sciences participatives pour résoudre ce problème épineux, car il a un impact la navigation en mer, mais aussi sur les observations astronomiques.