2000 comètes pour Soho

La 2000e comète découverte grâce à la sonde solaire Soho. Crédit : SOHO

Lancée en 1995, la célèbre sonde d'observation solaire a découvert sa 2000e comète le 26 décembre 2010. Un record qui confirme son statut de plus grand chasseur de comètes de tous les temps.

Une traque menée par des amateurs

Sentinelle du Soleil lancée par l'Agence spatiale européenne et la Nasa, la sonde Soho n'était pas destinée à découvrir des comètes. Sa pêche miraculeuse est en grande partie due à la passion de quelques dizaines d'amateurs — dont l'étudiant polonais Michal Kusiak, qui a repéré la 2000e comète, ou l'enseignant allemand Rainer Kracht (248 découvertes au compteur !).

Leur recette ? Analyser attentivement, à l'œil mais surtout à l'aide de programmes informatiques, les images du coronographe de la sonde, Lasco (lien en anglais). En masquant l'éclat du Soleil, l'instrument révèle l'environnement immédiat de notre étoile, et ainsi d'innombrables comètes qui lui tombent dessus en permanence !

Une grosse comète désagrégée ?

Près de 85% des comètes découvertes grâce à Lasco font partie d'une même famille d'objets, le groupe de Kreutz. Ce sont probablement les fragments d'une grosse comète qui se serait désagrégée autour du Soleil, il y a plusieurs siècles. La plupart d'entre elles passent si près du Soleil qu'elles se vaporisent en quelques heures, ou lui tombent carrément dessus comme le montrent les deux vidéos ci-dessous.

Une comète percute le Soleil en octobre 2010

Juin 1998 : deux comètes plongent sur le Soleil

Certaines, toutefois, survivent et repassent près du Soleil périodiquement : 96P Machholz, par exemple, revient tous les six ans et a déjà été observé trois fois par Soho (ci-dessous, son passage de 2004, visible vers 2 min 10s).

En 2004, la comète 96P Machholz illumine la caméra de Soho

Une tempête de comètes en décembre

Depuis sa mise en service, Soho a observé une augmentation du nombre de comètes autour du Soleil. Rien qu'en décembre 2010, 37 nouvelles comètes ont été repérées ! Une telle « tempête » ne peut pas uniquement s'expliquer par l'augmentation du nombre d'observateurs qui s'investissent dans cette recherche. Pour une raison inconnue, de plus en plus de comètes tombent sur notre étoile.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Avec Desi, une nouvelle fissure ouverte en cosmologie ?

    La première année d’observation du relevé céleste Desi suggère que l’énergie noire, qui accélère l’expansion de l’univers, pourrait avoir varié dans le temps. Un résultat qui défie notre compréhension de l’évolution cosmique et qui suscite tour à tour prudence, enthousiasme et curiosité chez les spécialistes.

  • Kamo’oalewa, l’astéroïde cible de la sonde Tianwen 2, est bien un morceau de Lune

    Le petit corps céleste qui gravite sur une orbite très voisine de celle de la Terre semble avoir la Lune pour origine. Outre sa composition, des simulations de trajectoire militent en ce sens. Un cratère est même suspecté : Giordano Bruno.

  • Expansion de l’Univers : la tension s’accroit sur la constante de Hubble

    L’Univers est en expansion. Soit. Mais à quelle vitesse ? Selon la méthode utilisée, ce taux d’expansion, ou constante de Hubble, varie. Et les mesures les plus récentes viennent encore confirmer cette tension. Au point que des cosmologistes mettent en cause les modèles théoriques les mieux établis.