Une planète flottante à 20 années-lumière de la Terre

Un astre de la taille de Jupiter, douze fois plus massif et ne tournant autour d'aucune étoile, a été identifié près du Système solaire. Il rejoint le club très fermé des « planètes flottantes », qui ne compte pour le moment qu'une douzaine de membres.

SIMP J013656.5+093347 — son nom scientifique — était connue jusqu'à présent comme une naine brune, c'est-à-dire un astre pas assez massif pour avoir déclenché en son cœur la fusion de l’hydrogène, comme une étoile, mais suffisamment tout de même pour avoir déclenché un temps celle du deutérium (ou hydrogène lourd).

La limite inférieure — théorique et controversée — de la masse d’une naine brune est de 13 fois la masse de Jupiter. En-deçà, on a affaire à une planète.

Or, en démontrant que SIMP J013656.5 appartenait à un groupe d'étoiles nées il y a 200 millions d'années, une équipe nord-américaine menée par Jonathan Gagné est parvenue de manière indirecte à « peser » l'astre.

Ses 12,7 masses joviennes la rangent désormais dans la catégorie des « planètes flottantes », ces planètes qui ne tournent autour d’aucun soleil. C’est même l’une des trois plus proches connues à ce jour.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Podcast : Avec Philippe Lognonné au JPL, les dernières nouvelles d’InSight

    Après plusieurs semaines de délicates manœuvres, le sismomètre SEIS de la sonde InSight est totalement déployé à la surface de Mars ! Son concepteur et responsable scientifique, Philippe Lognonné, a répondu à nos questions depuis le Jet Propulsion Laboratory de la Nasa.

  • Podcast : Le programme de vos observations en février

    Dans le ciel en ce mois de février : une belle lumière cendrée de la Lune, les colorées Mars et Uranus qui se rapprochent l'une de l'autre, mais aussi la constellation de la Licorne et l'énigmatique étoile V838 Monocérotis !

  • Podcast : Rencontre avec James Lequeux

    Tour à tour directeur de l'observatoire de Nançay puis de Marseille, et désormais auteur d'ouvrages d'histoire des sciences, James Lequeux est un grand témoin de l'évolution de l'astronomie. Nous le recevons à l'occasion de la parution de son dernier livre : « Astronomie, à la conquête de l'Univers ».