Une expérience spatiale relance l’espoir de trouver une forme de vie sur Mars

Le rover de la mission ExoMars 2020 (vue d'artiste). © ESA/ATG medialab
Des organismes unicellulaires ont réussi à subsister pendant près d’un an et demi alors qu’ils étaient exposés au vide sur la station spatiale internationale. Ces résultats de l’étude européenne Biomex laissent envisager de trouver de tels micro-organismes dans le sous-sol de la planète rouge.
Mars, planète fertile ? Quand on parle de chercher de la vie ailleurs dans le Système solaire, c’est vers ce désert aride que se portent tous les espoirs. Une étude de l’Agence spatiale européenne (ESA), dirigée par Jean-Pierre de Vera, a montré récemment que l’idée n’était pas si folle.

De 2014 à 2016, l’expérience Biomex (pour Biology and Mars Experiment) a confronté des organismes terrestres aux conditions extrêmes de l’espace. Pendant un an et demi, archées, bactéries, lichens et fungi ont été exposés à l’extérieur de la station spatiale internationale (ISS). Et ils ont su résister à ces conditions extrêmes, comme l’indiquent les résultats présentés lors d’une conférence en mars 2019.

Le caisson expérimental de Biomex placé à l'extérieur
...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • LM d’Apollo 10, photo du trou noir, voyages vers Mars… : retrouvez tous nos articles 100 % web

    Un astronome aurait retrouvé le LM d’Apollo 10 ! Comment photographie-t-on un trou noir ? Une expérience donne de l’espoir pour la vie sur Mars… Passionnés d’exploration spatiale, curieux d’astronomie, vous trouverez à coup sûr matière à apprendre dans les nombreux articles et podcasts publiés sur notre site. En voici la liste. Cliquez, et découvrez !

  • Trou noir : les secrets d’une image

    La première photo d’un trou noir, révélée le 10 avril 2019, restera certainement dans les annales de l’astronomie. Un exploit collectif réalisé par 200 astrophysiciens dispersés sur toute la planète, et dont voici les coulisses.

  • Aidez les astronomes à savoir quand se couche réellement le Soleil

    Étonnant : les heures de lever et de coucher du Soleil ne sont pas prédites à mieux que quelques minutes. La responsable de cette imprécision : notre atmosphère. Les chercheurs se tournent vers les sciences participatives pour résoudre ce problème épineux, car il a un impact la navigation en mer, mais aussi sur les observations astronomiques.