Un nouveau scénario pour la naissance de Jupiter

La planète Jupiter photographiée par Juno. © Nasa
Sans les 320 masses terrestres de Jupiter, le Système solaire n'aurait pas le même visage. Et pourtant, les astrophysiciens ne comprennent pas vraiment comment la planète géante s'est formée. Un nouveau scénario entend lever le mystère.
Elle pèse presque trois fois plus à elle seule que l'ensemble des autres planètes du Système solaire. Certains pensent que nous lui devons nos océans, ou qu’elle nous protège des comètes lointaines. Et elle semble responsable de la petite taille de Mars. Si Jupiter n’avait pas existé, c’est sûr, notre destin n’aurait pas été le même ! Depuis des années pourtant, les théoriciens bataillent pour reproduire la formation de la planète géante dans leurs simulations numériques. Trop lente, la croissance de leurs Jupiter de synthèse a pendant longtemps donné naissance à des planètes malingres. Trop rapide au contraire, elle peut engendrer désormais des monstres surdimensionnés. À la tête d'une équipe issue des universités de Berne et de Zurich, Yann Alibert...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • La jeune Jupiter a-t-elle été percutée par une grosse planète ?

    Un corps dix fois plus massif que la Terre serait entré en collision avec la géante du Système solaire quand elle était encore en train de se former. L’immense impact permettrait d’expliquer l’étrange structure interne de la planète, mesurée par la sonde Juno.

  • Les robots débarquent dans la station spatiale internationale

    Le prochain vaisseau Soyouz à décoller pour rejoindre la Station spatiale internationale (ISS) ne comptera aucun astronaute à bord, seulement le robot humanoïde russe Fedor. Plus tard cette année, il devrait être rejoint par Robonaut 2, de conception américaine, qui retrouvera l’espace après plusieurs mois au sol pour réparations.

  • Anneaux de Saturne : leur jeunesse supposée est-elle déjà caduque ?

    A-t-on conclu trop vite au jeune âge des anneaux de Saturne ? Depuis 2017, le lot de mesures livré par la sonde Cassini dans ses derniers instants donne du grain à moudre aux astronomes. Mûrement réfléchi, le modèle le plus robuste pourrait finalement être celui d’anneaux anciens. Enquête.