Thomas Pesquet voit rouge

Crédit : Thomas Pesquet/ESA/NASA
Cela faisait longtemps que le Français Thomas Pesquet rêvait de photographier le plus fameux rocher rouge de la Terre : Ayers Rock, situé en plein cœur de l’Australie.

« Ce site sacré aux couleurs flamboyantes se détache nettement de son environnement, l’outback typiquement australien, commente l’astronaute. Pour autant, il n’est pas facile à repérer depuis la station spatiale internationale. Mais il y a quelques jours, au détour d’un coucher de soleil, on a eu la chance de l’admirer ! »

De nombreuses autres photos prises par Thomas Pesquet sont visibles sur son compte Flickr. 

Recevez Ciel & Espace pour moins de 5€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Mimas en clair-obscur

    L’image a quelque chose d’irréel, en raison de l’éclairage particulier sur Mimas et sa surface chaotique.

  • Une galaxie faussement banale

    Dans la constellation de la Vierge, la galaxie RX J1140.1+0307 semble parfaitement banale. Avec sa silhouette tourbillonnante et son cœur brillant, rien ne paraît la distinguer des innombrables autres galaxies spirales de l'Univers. Elle cache pourtant un secret.

  • Thomas Pesquet, un petit pas dans l'espace

    Au cours de sa sortie dans l'espace du 13 janvier 2017, l'astronaute français de l'Agence spatiale européenne a pris un cliché particulièrement saisissant. Une vue qui donne un aperçu de l'incroyable sensation que procure le fait de graviter à 28000 km/h au-dessus de la planète.