Test du télescope Celestron RASA 8 : tout pour la photo du ciel

Celestron propose depuis peu une gamme de télescopes tournée uniquement vers l’imagerie. Ces instruments offrent la plus grande rapidité photographique du marché. Nous avons testé la version 8” (203 mm) au banc optique et sur le terrain.
Première approche : l’héritier des chambres de Schmidt À l’époque de la photo argentique, seul Celestron commercialisait des chambres de Schmidt. Sa gamme RASA marque un retour aux sources avec une mise à niveau pour l’imagerie numérique. Dans une chambre de Schmidt, le morceau de pellicule était plaqué sur un support bombé (pour corriger la courbure de champ du télescope). La technique permettait une haute rapidité photographique, c’est-à-dire d’avoir une focale aussi courte que possible par rapport au diamètre. La chambre de Schmidt de 203 mm avait seulement 300 mm de focale. Un vertigineux f/1,5 ! Ici, on reprend ce principe de focale extrêmement courte avec 400 mm pour un diamètre de 203 mm. Il est impossible de bomber un capteur numérique comme on le faisait
Première approche : l’héritier des chambres de Schmidt À l’époque de la photo argentique, seul Celestron commercialisait des chambres de Schmidt. Sa gamme RASA marque un retour aux sources avec une mise à niveau pour l’imagerie numérique. Dans une chambre de Schmidt, le morceau de pellicule était plaqué sur un support bombé (pour corriger la courbure de champ du télescope). La technique permettait une haute rapidité photographique, c’est-à-dire d’avoir une focale aussi courte que possible par rapport au diamètre. La chambre de Schmidt de 203 mm avait seulement 300 mm de focale. Un vertigineux f/1,5 ! Ici, on reprend ce principe de focale extrêmement courte avec 400 mm pour un diamètre de 203 mm. Il est impossible de bomber un capteur numérique comme on le faisait...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • A observer : Callisto joue avec l’ombre de Jupiter le 30 septembre

    C’est une éclipse partielle d’un type extrêmement rare que les amateurs peuvent tenter de suivre le vendredi 30 septembre au matin : le satellite Callisto vient flirter avec l’ombre de Jupiter. Le phénomène est si rare que les logiciels en perdent leur latin ! Pour en avoir le cœur net, nous vous invitons à l’observer.

  • La sonde DART a percuté l’astéroïde Dimorphos

    Les images sont spectaculaires. Et elles ont été diffusées en direct : la sonde américaine DART s’est approchée de sa cible à 23000 km/h en prenant des photos de plus en plus rapprochées. Jusqu’à l’impact, provoqué pour mesurer la déviation qu’il est possible d’induire sur un astéroïde.

  • Philippe Baptiste, président du Cnes : « Il faut réguler les activités sur la Lune »

    S’accorder sur l’exploration de la Lune, collaborer avec d’autres agences spatiales que sont les États-Unis ou la Chine, mais aussi développer des programmes qui nous sont propres : le président du Cnes détaille la voie de l’agence spatiale française.