Télescopes géants : les 10 projets les plus fous (2/2)

Le CTA (Cherenkov Telescope Array) étudiera les phénomènes de haute énergie de l'Univers. © CTA Observatory
Nous poursuivons notre “top 10” des télescopes géants que nous promettent les dix prochaines années, sur terre ou dans l’espace : des “yeux” ultrasensibles pour observer les phénomènes les plus énergétiques de l’Univers, contempler la surface du Soleil ou distinguer une autre Terre à 30 années-lumière.
Bientôt 99 télescopes de plus entre le VLT et l’ELT  Lorsque des particules cosmiques de très haute énergie percutent l’atmosphère terrestre, le choc de la collision est dissipé sous forme d’une douche de lumière bleue, arrosant le sol sur une centaine de mètres de diamètre. Le phénomène, baptisé effet Tcherenkov, est fascinant, car ces particules ont parfois voyagé pendant des dizaines de millions d’années avant de finir ainsi leur course chez nous. Pour détecter de tels événements, les physiciens disposent déjà du plus grand télescope optique du monde : Hess II, en Namibie (ici en vidéo). Il est équipé d’un miroir de 28 m de diamètre, et secondé par les quatre télescopes de 15 m (Hess I). Cette infrastructure est déjà impressionnante, mais elle fait...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Vidéo : Les origines de l’Univers explorées avec Hervé Dole

    Hervé Dole étudie la formation et l'évolution des grandes structures (galaxies et amas de galaxies). Il participe notamment aux missions de l’ESA Planck et Euclid. En novembre 2018, il a exposé les récentes avancées dans notre connaissance de l’Univers lors des Rencontres du ciel et de l’espace (RCE).

  • Admirez l’éclipse totale de Lune du 21 janvier !

    Il faudra être un lève-tôt, ce lundi 21 janvier 2019, pour apercevoir la Lune plonger dans l’ombre de la Terre ! Un spectacle assez rare, étonnant et beau, à contempler pendant plus d’une heure en direction de l’ouest !

  • Enquête sur Asgardia : la première nation de l’espace intrigue

    Le Russe Igor Ashurbeyli a fondé voilà deux ans Asgardia, qui revendique 280 000 citoyens à travers le monde. Ce premier royaume spatial, en réalité surtout numérique, se veut pacifiste et humaniste et souhaite être reconnu par les Nations unies. Mais peut-on faire confiance à un ex-fabriquant de missiles ?