Télescope Kepler Cassegrain 254/3048 mm, pour les experts de l’observation planétaire

Avec sa structure Serrurier et ses tubes en carbone, le Cassegrain de 254 mm proposé par Kepler illustre les progrès qualitatifs des télescopes issus d’Asie du Sud-Est. Nous avons vérifié sur banc et sur le ciel si le ramage du nouveau venu se rapporte à son plumage.
Première approche : une alternative aux Schmidt-Cassegrain Pour les amateurs d’observation planétaire, il n’est pas simple de trouver le tube idéal. Ils cherchent notamment une optique avec peu de prise au vent, un miroir secondaire aussi petit que possible pour préserver le contraste, et un bon comportement thermique. Les Maksutov répondent très bien à ces critères jusqu’à 180 mm de diamètre. Au-dessus, il faut plutôt aller vers les Schmidt-Cassegrain Edge HD de Celestron ou Dall-Kirkham de Takahashi (série des Mewlon). Ces deux offres ont leurs défauts. Les Schmidt-Cassegrain sont peu performants dans le bleu et les Mewlon coutent cher (8 930 € pour le 250 mm). C’est donc d’un bon œil que l’on a vu la marque Kepler étendre son offre de Cassegrain au diamètre
Première approche : une alternative aux Schmidt-Cassegrain Pour les amateurs d’observation planétaire, il n’est pas simple de trouver le tube idéal. Ils cherchent notamment une optique avec peu de prise au vent, un miroir secondaire aussi petit que possible pour préserver le contraste, et un bon comportement thermique. Les Maksutov répondent très bien à ces critères jusqu’à 180 mm de diamètre. Au-dessus, il faut plutôt aller vers les Schmidt-Cassegrain Edge HD de Celestron ou Dall-Kirkham de Takahashi (série des Mewlon). Ces deux offres ont leurs défauts. Les Schmidt-Cassegrain sont peu performants dans le bleu et les Mewlon coutent cher (8 930 € pour le 250 mm).

C’est donc d’un bon œil que l’on a vu la marque Kepler étendre son offre de Cassegrain au diamètre
...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • A observer : Callisto joue avec l’ombre de Jupiter le 30 septembre

    C’est une éclipse partielle d’un type extrêmement rare que les amateurs peuvent tenter de suivre le vendredi 30 septembre au matin : le satellite Callisto vient flirter avec l’ombre de Jupiter. Le phénomène est si rare que les logiciels en perdent leur latin ! Pour en avoir le cœur net, nous vous invitons à l’observer.

  • La sonde DART a percuté l’astéroïde Dimorphos

    Les images sont spectaculaires. Et elles ont été diffusées en direct : la sonde américaine DART s’est approchée de sa cible à 23000 km/h en prenant des photos de plus en plus rapprochées. Jusqu’à l’impact, provoqué pour mesurer la déviation qu’il est possible d’induire sur un astéroïde.

  • Philippe Baptiste, président du Cnes : « Il faut réguler les activités sur la Lune »

    S’accorder sur l’exploration de la Lune, collaborer avec d’autres agences spatiales que sont les États-Unis ou la Chine, mais aussi développer des programmes qui nous sont propres : le président du Cnes détaille la voie de l’agence spatiale française.