Sursauts radio rapides : et si c’étaient des étoiles à neutrons fusionnant en trou noir ?

Fusion de deux étoiles à neutrons (vue d’artiste). © CXC, M. Weiss
Parmi les pistes susceptibles d’expliquer l’apparition de sursauts radio rapides et solitaires, celle de la fusion d’étoiles à neutrons vient de recevoir le soutien d’une émission d’ondes gravitationnelles.
L’Univers est rempli de signaux dont les sources sont encore inconnues. C’est le cas des sursauts radio rapides. Ils ne durent que quelques millisecondes et il faut beaucoup de chance pour les détecter. Mais leur intensité permet de les voir très loin dans le cosmos. Plus de 600 sont aujourd’hui répertoriés. Il existe probablement plus d’une manière de les produire, mais une hypothèse semble se dégager. Elle implique la fusion de deux étoiles à neutrons, avec libération d’ondes gravitationnelles. Vous avez dit blitzar… ? Ce type d’événement donnerait lieu à un « blitzar » (de l’allemand « blitz » ou flash), c’est-à-dire le signal radio produit par l’étoile à neutrons très massive et éphémère issue de la fusion, lorsqu’elle s’effondre en
L’Univers est rempli de signaux dont les sources sont encore inconnues. C’est le cas des sursauts radio rapides. Ils ne durent que quelques millisecondes et il faut beaucoup de chance pour les détecter. Mais leur intensité permet de les voir très loin dans le cosmos. Plus de 600 sont aujourd’hui répertoriés. Il existe probablement plus d’une manière de les produire, mais une hypothèse semble se dégager. Elle implique la fusion de deux étoiles à neutrons, avec libération d’ondes gravitationnelles.

Vous avez dit blitzar… ? Ce type d’événement donnerait lieu à un « blitzar » (de l’allemand « blitz » ou flash), c’est-à-dire le signal radio produit par l’étoile à neutrons très massive et éphémère issue de la fusion, lorsqu’elle s’effondre en...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Découverte de deux trous noirs supermassifs sur le point de fusionner

    Pour la première fois, une image prise avec le télescope spatial James Webb montre deux trous noirs supermassifs très proches l’un de l’autre. La scène, qui se déroule à des milliards d’années-lumière, donne un indice sur le processus de formation des trous noirs qui occupent le centre de nombreuses galaxies.

  • Problème de propulsion pour Bepi-Colombo en route vers Mercure

    La sonde européenne en route vers Mercure fait face à un souci : ses propulseurs ioniques ne fonctionnent plus à pleine puissance. L’Agence spatiale européenne tente de déterminer l’origine du problème qui, pour l’heure, ne devrait pas menacer le prochain survol de la première planète du Système solaire.

  • Les trous noirs sont en une du Ciel & espace 595, en kiosque le 15 mai

    Au sommaire du magazine Ciel & espace de juin-juillet 2024 : les trous noirs tout proches de nous ; la bataille des géants entre l’ELT européen et le TMT américain ; l’abbé Lacaille, l’explorateur du ciel austral ; le test de la lunette Askar FRA400…