Space X espère lancer Falcon 9 le 8 janvier

La fusée Falcon 9 de la société privée américaine Space X. © Space X
Après l’explosion d’une fusée Falcon9 le 1er septembre 2016, Space X souhaite reprendre rapidement son activité par la mise sur orbite des satellites de télécommunication Iridium-NEXT.

La société Space X annonce qu’elle compte procéder à un nouveau lancement de Falcon9 le dimanche 8 janvier 2017. Cette nouvelle vient trois mois à peine après l’explosion d’une fusée identique sur son pas de tir, à cap Canaveral. L’accident avait eu lieu lors du remplissage des réservoirs de carburant qui ont vu leur pression interne augmenter drastiquement, suite à la formation d’oxygène solide le long des parois. Cette fois, le chargement du carburant devrait s’effectuer à température plus élevée de façon à éviter ce problème. Cette solution à court terme doit être suivie, plus tard, d’une modification des réservoirs.

Ce retour en vol, déjà retardé le 16 décembre 2016, attend la confirmation de la Federal Aviation Administration (FAA) qui a participé à l’identification des causes de l’explosion et qui devrait donner son accord. La fusée doit décoller de la base militaire de Vandenberg (Californie) et emporter dix satellites du projet Iridium-NEXT avec elle.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 5€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Un bolide traverse le ciel des États-Unis

    Un météore très brillant a traversé le ciel de l'Illinois et du Wisconsin dans la nuit du 6 février 2017, à 1h27 heure locale. Le bolide aurait fini sa course dans le lac Michigan après s’être disloqué.

  • Ondes gravitationnelles : deux nouvelles détections potentielles examinées par Ligo

    Depuis leur remise en route le 30 novembre 2016, les détecteurs de Ligo ont identifié deux nouveaux signaux qui pourraient trahir le passage d'une onde gravitationnelle. Une analyse approfondie est en cours.

  • Les astronomes aussi résistent à Donald Trump

    Au même titre que l’ensemble de la communauté scientifique, les astronomes donnent de la voix contre Donald Trump ! Par le biais de l’Union astronomique internationale, ils protestent officiellement contre le nouveau décret discriminatoire pris par la Maison Blanche à l’encontre de sept pays.