Rosetta dévoile le noyau de sa comète

La comète Churyumov-Gerasimenko vue par Rosetta le 27 juin 2014. Crédit : ESA/Rosetta/MPS for OSIRIS Team MPS/UPD/LAM/IAA/SSO/INTA/UPM/DASP/IDA

Le noyau de la comète Churyumov-Gerasimenko se dessine pour la première fois sur les images réalisées par la sonde Rosetta, prises alors qu'elle se trouvait à 86 000 km de sa cible.

L'animation réalisée à partir de 36 clichés pris les 27 et 28 juin par l'instrument Osiris montre un corps plutôt ramassé d'environ 4 km et tournant sur lui-même en 12,4 heures, conformément aux images faites par Hubble en 2003. Après un sursaut d'activité en avril, le noyau s'est rendormi et ne présente plus de coma.

Les images ne font que 5 pixels de large, mais la taille de la comète dans le viseur de la sonde européenne va désormais croître rapidement.

Rosetta, ce 3 juillet, n'est plus qu'à environ 43 000 km de la comète. Le 6 août, elle sera à moins de 200 km du noyau glacé et pourra commencer son étude en profondeur, avant le largage du petit atterrisseur Philae, le 11 novembre.

Retrouvez notre article consacré à l'été décisif de Rosetta dans notre numéro de juillet !

Churyumov-Gerasimenko évolue sous l'oeil de Rosetta, entre les 27 et 28 juin 2014. La comète Churyumov-Gerasimenko vue par Rosetta le 27 juin 2014. Crédit : ESA/Rosetta/MPS for OSIRIS Team MPS/UPD/LAM/IAA/SSO/INTA/UPM/DASP/IDA

Churyumov-Gerasimenko évolue sous l'oeil de Rosetta, entre les 27 et 28 juin 2014.

Crédit : ESA/Rosetta/MPS for OSIRIS Team MPS/UPD/LAM/IAA/SSO/INTA/UPM/DASP/IDA

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Alexei Leonov, premier piéton de l’espace, est mort

    Le 18 mars 1965, vêtu de son scaphandre, il avait été le premier humain à sortir de son vaisseau spatial pour flotter librement dans l’espace. Le Russe Alexei Leonov, qui avait aussi participé à la mission Apollo-Soyouz en 1975, est mort à l’âge de 85 ans.

  • Matière noire : donnez votre corps à la science !

    Vous n’avez pas encore été transpercé par une particule de matière noire macroscopique ? Si elle existe, c’est donc qu’elle fait plus de 50 kg ! Tel est le résultat d’une étude très sérieuse qui considère le corps humain comme… un détecteur de matière noire.

  • La sonde Juno sauve sa mission grâce à une manœuvre inédite

    Pour éviter l’ombre de Jupiter, Juno a dû allumer ses moteurs pendant plus de 10 heures afin de changer de trajectoire. Une manœuvre risquée mais réussie qui prolonge la mission autour de la planète géante.