Pour votre prochain radiotélescope, adoptez la lentille à trous !

© C&E/G.Langin
Dans les laboratoires de l’Iram, à Grenoble, Eduard Driessen développe une lentille criblée de minuscules trous. Un instrument optique à la fois compact et sans perte, pour manipuler la lumière à l’arrière des radiotélescopes.
Il y avait le poinçonneur des Lilas, il y a dorénavant le poinçonneur de l’Iram. À l’Institut de radioastronomie millimétrique, à Grenoble, Eduard Driessen fait des petits trous. Petits comment ? Quelques microns à peine, soit quelques millièmes de millimètres. De nationalité néerlandaise, le directeur de recherche est spécialiste de la chaîne optique allant, pour un observatoire radio, de l’assiette à l’écran d’ordinateur. L’assiette est le surnom de l’immense antenne parabolique des radiotélescopes de l’Iram. La première mesure 30 m de diamètre. Elle est juchée à 2850 m au Pico Veleta, dans la sierra Nevada, en Espagne. Les onze autres (bientôt douze) constituent Noema, un réseau de paraboles de 15 m de diamètre installées le plateau de Bure,
Il y avait le poinçonneur des Lilas, il y a dorénavant le poinçonneur de l’Iram. À l’Institut de radioastronomie millimétrique, à Grenoble, Eduard Driessen fait des petits trous. Petits comment ? Quelques microns à peine, soit quelques millièmes de millimètres. De nationalité néerlandaise, le directeur de recherche est spécialiste de la chaîne optique allant, pour un observatoire radio, de l’assiette à l’écran d’ordinateur.

L’assiette est le surnom de l’immense antenne parabolique des radiotélescopes de l’Iram. La première mesure 30 m de diamètre. Elle est juchée à 2850 m au Pico Veleta, dans la sierra Nevada, en Espagne. Les onze autres (bientôt douze) constituent Noema, un réseau de paraboles de 15 m de diamètre installées le plateau de Bure,...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • La science ukrainienne entre en résistance

    Avant le début de la guerre, l’Ukraine comptait 80 000 scientifiques, dont des centaines d’astronomes. Certains sont contraints à l’exil, d’autres condamnés à rester sur place. Mais pour tous, le maître-mot est « résister ». Et pour ça, ils peuvent compter sur l’aide de collègues étrangers.

  • Découverte : on a retrouvé le cratère d’origine de la plus ancienne météorite martienne !

    Un fabuleux travail d'enquête a permis de retrouver l'origine sur Mars de la météorite Black Beauty, parmi les 94 millions de cratères que comptent la surface de la planète rouge.

  • La Corée du Sud vise la Lune

    Où se situe l’eau sur la Lune ? Quel est le terrain le plus propice pour atterrir ? La nouvelle mission lunaire qui doit être lancée jeudi 4 août par la Corée du Sud tâchera de répondre à ces questions, et à bien d’autres encore, en prévision de futures missions d'exploration.