Observez l'impact météoritique sur Jupiter !

L'impact du 20 juillet 2009 sur Jupiter vu par le télescope spatial Hubble. Crédit : Nasa/ESA/Ciel et Espace Photos

Les effets dévastateurs de la collision météoritique survenue sur Jupiter le 20 juillet dernier sont bien visibles dans un télescope d'amateur. La grande tache sombre qui a résulté de la chute d'un bolide de quelques centaines de mètres de diamètre dans l'atmosphère jovienne est aussi étendue que l'océan Pacifique. A plus de 600 millions de km de la Terre (distance à laquelle se trouve la planète gazeuse), elle peut être aperçue dans un petit instrument sous la forme d'un minuscule point noir.

Cette structure éphémère se situe près du pôle Sud de Jupiter (le plus souvent situé en haut dans les instruments d'astronomie). Mais pour la voir, encore faut-il qu'elle soit sur l'hémisphère qui fait face à la Terre. Comme la planète gazeuse tourne sur elle-même en un peu moins de 10 h, il faut donc savoir quand regarder. Ci-dessous, vous trouverez les horaires auxquels la zone d'impact, localisée à 210° de longitude dans le Système II, sera visible depuis la Terre (en gras les dates d'observations possibles depuis la France métropolitaine)

le 28 juillet, à 10h23 et 20h18 ; le 29 juillet, à 6h14, 16h20 et 1h59 ; le 30 juillet, à 12h01 et 21h56 ; le 31 juillet, à 7h52 et 17h48 ; le 1er août, à 3h43, 13h39 et 23h34 ; le 2 août, à 9h32 et 19h25, le 3 août, à 5h23, 15h17 et 01h12 ; le 4 août, à 11h08 et 21h03 ; le 5 août, à 6h59 et 16h54 ; le 6 août, à 2h50, 12h46 et 22h41 ; le 7 août, à 8h37 et 18h32 ; le 8 août, à 4h28, 14h24 et 00h18 ; le 9 août, à 10h15 et 20h20 ; le 10 août, à 6h06, 16h01 et 01h57 ; le 11 août, à 11h53 et 21h48 ; le 12 août, à 7h42 et 17h39 ; le 13 août, à 03h35, 13h31 et 23h26 ; le 14 août, à 9h22 et 19h17 ; le 15 août, à 5h13, 15h08 et 01h04.

Toutes les données ci-dessus sont en heures françaises. Pour obtenir les horaires en TU, il suffit de retirer deux heures.

La zone d'impact ne pourra, malheureusement, pas être observée au-delà du 15 août. A l'instar de ce qui est arrivé aux impacts de la comète de Shoemaker-Levy en 1994, les débris en suspension du corps céleste seront ensuite largement dispersés par l'atmosphère très agitée de Jupiter. N'attendez donc pas une seconde de plus pour observer cet événement rare et éphémère.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • La jeune Jupiter a-t-elle été percutée par une grosse planète ?

    Un corps dix fois plus massif que la Terre serait entré en collision avec la géante du Système solaire quand elle était encore en train de se former. L’immense impact permettrait d’expliquer l’étrange structure interne de la planète, mesurée par la sonde Juno.

  • Les robots débarquent dans la station spatiale internationale

    Le prochain vaisseau Soyouz à décoller pour rejoindre la Station spatiale internationale (ISS) ne comptera aucun astronaute à bord, seulement le robot humanoïde russe Fedor. Plus tard cette année, il devrait être rejoint par Robonaut 2, de conception américaine, qui retrouvera l’espace après plusieurs mois au sol pour réparations.

  • Anneaux de Saturne : leur jeunesse supposée est-elle déjà caduque ?

    A-t-on conclu trop vite au jeune âge des anneaux de Saturne ? Depuis 2017, le lot de mesures livré par la sonde Cassini dans ses derniers instants donne du grain à moudre aux astronomes. Mûrement réfléchi, le modèle le plus robuste pourrait finalement être celui d’anneaux anciens. Enquête.