Livres d’astronomie : les lauréats du Prix Ciel & Espace 2020 sont...

Matteo Barsuglia, auteur de « Les vagues de l’espace-temps » (Dunod), et Bertrand Fichou, Aurélien Cantou et Sébastien Iglésias, pour « Mon atlas animé du ciel et de l’espace » (Bayard Jeunesse), remportent cette année le prix Ciel & Espace du livre d’astronomie et le prix André Brahic du livre d’astronomie jeunesse !

Le récit passionnant d’une aventure scientifique contemporaine

Consacré à l’aventure des ondes gravitationnelles – depuis les travaux d’Einstein jusqu’aux premières observations ces dernières années de fusions de trous noirs et d’étoiles à neutrons, en passant par la construction de fabuleux détecteurs – « Les vagues de l’espace-temps » (Dunod) est un superbe exercice de vulgarisation, doublé d’un récit personnel passionné. Clarifiant avec brio les concepts les plus difficiles, Matteo Barsuglia parvient aussi à nous faire partager les joies et les déceptions d’un physicien à la pointe de la recherche. Un hymne à la science, un témoignage de première main sur la façon dont l’humanité est parvenue à ouvrir une nouvelle fenêtre sur le ciel, et finalement un très beau prix Ciel & Espace du livre d’astronomie !

Un ouvrage jeunesse ludique et intelligent

Avec les nombreuses informations qu’il distille et sa maquette très agréable, « Mon atlas animé du ciel et de l’espace » (Bayard Jeunesse) s’est distingué de ses concurrents cette année. Ses auteurs Bertrand Fichou (textes) et Aurélien Cantou et Sébastien Iglésias (illustrations) obtiennent le prix André Brahic du livre d’astronomie jeunesse ! En six doubles pages et autant de posters à rabats qui plairont aux plus jeunes, leur ouvrage entraîne le lecteur à travers la Galaxie, le Système solaire, puis détaille les épisodes de la conquête spatiale, des fusées V2 à l’exploration de la planète Mars. Fiable, coloré, sérieux autant qu’amusant, voilà une bonne invitation à s’intéresser à l’espace.

Remise des prix à l'occasion du festival de Fleurance

Comme chaque année, les prix seront remis à l’occasion du Festival de Fleurance (Gers), organisé par le Groupe Ferme des étoiles qui est partenaire du Prix Ciel & Espace en compagnie du Centre national d’études spatiales (Cnes) et son service Education Jeunesse, de la Société française d’astronomie & d’astrophysique (sf2a) et de l’école d’ingénieurs aéronautique et spatiale IPSA.

 

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • A observer : Callisto joue avec l’ombre de Jupiter le 30 septembre

    C’est une éclipse partielle d’un type extrêmement rare que les amateurs peuvent tenter de suivre le vendredi 30 septembre au matin : le satellite Callisto vient flirter avec l’ombre de Jupiter. Le phénomène est si rare que les logiciels en perdent leur latin ! Pour en avoir le cœur net, nous vous invitons à l’observer.

  • La sonde DART a percuté l’astéroïde Dimorphos

    Les images sont spectaculaires. Et elles ont été diffusées en direct : la sonde américaine DART s’est approchée de sa cible à 23000 km/h en prenant des photos de plus en plus rapprochées. Jusqu’à l’impact, provoqué pour mesurer la déviation qu’il est possible d’induire sur un astéroïde.

  • Philippe Baptiste, président du Cnes : « Il faut réguler les activités sur la Lune »

    S’accorder sur l’exploration de la Lune, collaborer avec d’autres agences spatiales que sont les États-Unis ou la Chine, mais aussi développer des programmes qui nous sont propres : le président du Cnes détaille la voie de l’agence spatiale française.