Les meilleures vidéos de l'éclipse de Soleil d'Australie

L'éclipse vue à travers un voile de nuages. Courtesy of Romeo Durscher/Nasa.

Le 13 novembre 2012, le Soleil s'est éclipsé peu après son lever pour les observateurs situés au nord-est de l'Australie : retour sur ce phénomène spectaculaire en vidéo.

2 minutes de Soleil noir

Des dizaines de milliers d'observateurs venus du monde entier ont afflué vers Cairns le 14 novembre 2012 au matin (le soir du 13 novembre, heure de Paris). Le phénomène a débuté peu après le lever de Soleil pour la phase partielle.

Environ 45 minutes plus tard, la Lune masquait totalement notre étoile pendant un peu plus de 2 minutes. Durant ce court laps de temps, le paysage s'est nappé d'une obscurité crépusculaire.

Dans le ciel, les astres les plus lumineux se sont rallumés et la couronne solaire est devenue visible. Après la superbe photo de Jean-Marc Lecleire publiée sur Cieletespace.fr juste après l'éclipse, voici quelques vidéos du phénomène vu par des satellites et des amateurs.


Sous l'œil d'un satellite météo


Depuis sont orbite géostationnaire, le satellite japonais MTSAT-1R a scruté l'évolution de l'ombre sur notre planète. Elle donne l'impression d'être large, mais ce que l'on voit est la pénombre qui s'étend sur des milliers de kilomètres. Dans cette zone, les observateurs voient seulement une éclipse partielle. L'ombre elle-même a une taille caractéristique de l'ordre de 100 km. C'est uniquement sur son trajet qu'il est possible de voir le Soleil totalement masqué.

Crédit : MTSAT-1R

Le Soleil vu depuis l'espace

Cette série d'images en accéléré montre le Soleil vu par un tout petit satellite peu médiatisé. Il s'agit de Proba-2. C'est un démonstrateur européen de 130 kg, équipé d'un petit télescope ultraviolet. Il fait le tour de la Terre plus de 14 fois par jour, ce qui lui a permis de voir la Lune devant le Soleil (et l'éclipser partiellement) à trois reprises.

Elle a également été vue par le satellite japonais d'observation du Soleil Hinode :


L'ombre vue depuis le sol en accéléré


L'astrophotographe Geoff Sims
a réalisé un superbe time-lapse montrant l'éclipse en accéléré. De nombreuses autres photos sont visibles sur son site.

Total Solar Eclipse 2012 (Pormpuraaw, QLD) - GoPro Timelapse #2 (24 fps) from Geoff Sims on Vimeo.


L'éclipse en temps réel


Le vidéaste Jason Schmidtt a filmé le phénomène. Sa vidéo est tremblotante par moments, mais se révèle tout de même spectaculaire. Quiconque a déjà vu une éclipse garde le souvenir d'une phase totale fascinante, mais cruellement courte. L'impression en regardant le film est toute différente.

Fait intéressant : cette vidéo montre les instants avant et après l'éclipse. Dans ces phases-là, l'observateur doit protéger ses yeux. En revanche, le capteur de la caméra, fait de silicium, est bien plus robuste que notre rétine et permet de suivre ces phases sans filtre.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • A observer : Callisto joue avec l’ombre de Jupiter le 30 septembre

    C’est une éclipse partielle d’un type extrêmement rare que les amateurs peuvent tenter de suivre le vendredi 30 septembre au matin : le satellite Callisto vient flirter avec l’ombre de Jupiter. Le phénomène est si rare que les logiciels en perdent leur latin ! Pour en avoir le cœur net, nous vous invitons à l’observer.

  • La sonde DART a percuté l’astéroïde Dimorphos

    Les images sont spectaculaires. Et elles ont été diffusées en direct : la sonde américaine DART s’est approchée de sa cible à 23000 km/h en prenant des photos de plus en plus rapprochées. Jusqu’à l’impact, provoqué pour mesurer la déviation qu’il est possible d’induire sur un astéroïde.

  • Philippe Baptiste, président du Cnes : « Il faut réguler les activités sur la Lune »

    S’accorder sur l’exploration de la Lune, collaborer avec d’autres agences spatiales que sont les États-Unis ou la Chine, mais aussi développer des programmes qui nous sont propres : le président du Cnes détaille la voie de l’agence spatiale française.