Le retour des nuages noctiluques

De nombreux témoins ont signalé des nuages noctiluques depuis la France, la Belgique et l'Allemagne, le 4 juillet 2014. Comme le montre cette photo prise depuis l'Allemagne, il s'agit de nuages visibles de nuit et relativement lumineux.

Ces nuages sont observés habituellement depuis les régions polaires. Situés à environ 85 km d'altitude, ils sont si hauts qu'à la fin du crépuscule, le Soleil parvient à les éclairer par en dessous quand il est juste sous l'horizon.

Sous nos latitudes, l'apparition des nuages noctiluques reste rare. Mais ils sont visibles de plus en plus souvent et c'est probablement dû au réchauffement climatique. Paradoxalement, ces couches d'atmosphère sont de plus en plus froides, car une partie croissante du rayonnement reçu au sol n'est pas réémis vers l'espace.

On peut espérer voir ces nuages jusqu'au 15 août. Ne manquez pas de surveiller l'horizon nord dans les jours qui viennent.

JL Dauvergne, le 7 juillet 2014

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Le retour de la Grande Tache sombre de Neptune

    Cela faisait 30 ans que les astronomes attendaient le retour d’une Grande Tache sombre sur Neptune. Fin 2018, le télescope spatial Hubble a été le témoin de la réapparition de cette structure nuageuse sur la planète lointaine.

  • Le sismomètre d’Insight est prêt à sonder Mars

    Installé sur le sol de la planète rouge depuis le 19 décembre 2018, le sismomètre français de la mission Insight a reçu sa couverture thermique, prélude à ses premières mesures scientifiques.

  • En perdant son gaz, une galaxie commence son agonie

    La galaxie D100 est en train de perdre la matière qui aurait dû lui permettre de se régénérer en étoiles. Les télescopes Hubble et Subaru se sont unis pour mettre en évidence le phénomène.