Le géocroiseur était une comète

Vue d'artiste de la trajectoire inclinée d'une comète à travers le Système Solaire. Crédit : S. Numazawa/APB/Ciel et Espace Photos.

3552 Don Quichotte, le troisième plus gros astéroïde menaçant pour la Terre, vient de changer de catégorie : il s'agit en fait d'une comète, un cas unique dans cette famille d'objets.


10 190 astéroïdes et 1 comète
Sur les 10 191 corps géocroiseurs (astres qui croisent l'orbite de la Terre), il n'y avait pas encore de comète.

Mais le 10 septembre 2013, une équipe internationale a dévoilé que l’astéroïde 3552 Don Quichotte montrait des signes d'activité cométaire. Une annonce faite lors de l'European Planetary Science Congress 2013, qui se déroule à Londres du 8 au 13 septembre 2013.


Les comètes cachées
On estime que 5% des astéroïdes géocroiseurs sont des comètes mortes. C'est-à-dire d'anciennes comètes, qui ont épuisé la quasi-totalité de leur matériaux volatils et ne présentent donc plus d'activité.

Cependant, parmi eux, il y a peut-être encore des comètes faiblement actives, comme 3552 Don Quichotte. Cette observation montre une fois de plus que la frontière entre astéroïde et comète est de plus en plus floue.


100 milliards de tonnes d'eau
3552 Don Quichotte intriguait déjà les astronomes car il a une orbite très allongée qui s'étend au-delà de Jupiter et inclinée de 31° par rapport au plan du Système Solaire.

Ci-dessous, la trajectoire de 3552 Don Quichotte.

C'est à partir d'observations réalisées en 2009 par le télescope spatial infrarouge Spitzer que les astronomes ont détecté une chevelure et une queue de poussière associée à 3552 Don Quichotte. Du coup, il s'agit d'une très grosse comète. L'objet mesure 18,7 km, alors que la majorité des comètes font seulement quelques centaines de mètres à quelques kilomètres de large.

Don Quichotte contiendrait quelque 100 milliards de tonnes d'eau et remet en lumière la question de savoir si l'eau sur Terre a été apportée par les comètes.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Retrouvez la conférence d'Aurélien Barrau aux RCE

    Chaque semaine nous publions une conférence donnée lors des Rencontres du Ciel et de l'Espace, début novembre 2018, à la Cité des Sciences et de l’Industrie. Pour débuter cette série, Aurélien Barrau aborde la relativité générale et la mécanique quantique.

  • La vie a pu éclore sur la Lune

    Des chercheurs estiment que notre satellite a pu abriter de l’eau liquide en surface et peut-être une forme de vie à deux époques : peu après sa formation il y a 4,4 milliards d’années, puis lors d’un épisode de volcanisme tardif, il y a 3,5 milliards d’années.

  • Série « Mars », saison 2, nous aimons, nous vous disons pourquoi

    Deux ans après le tout premier épisode, la saison 2 de la série « Mars » déboule en France le 11 novembre sur National Geographic Channel. Nous l’avons vue et nous avons aimé. On vous dit pourquoi (sans spoiler).