Le 27 août, Mars ne détrônera toujours pas la Lune

Si la taille apparente de la Lune est évidente à l'oeil nu, il en va autrement de Mars visible à ses côtés : elle apparaît comme un point. Un télescopes est donc indispensable pour voir son disque. Crédit : Nasa/Ciel et Espace Photos.

Le courrier électronique anonyme prétendant que Mars serait plus grosse que la Lune le 27 août a la vie dure ! L'an dernier déjà, abondamment diffusé, il nous promettait le même spectacle. Or, le 27 août 2010, il se passera exactement la même chose que le 27 août 2009, c'est-à-dire : rien du tout !

Un canular céleste éventé

Le fait que la planète Mars apparaisse plus grosse que la Lune dans le ciel nocturne est un canular déjà désamorcé en détail sur le site de Ciel et Espace dans un article du 18 août 2009.

Vous pouvez lire également à ce sujet l'article «La nuit des deux lunes» sur le site Hoaxbuster, qui traque les canulars reçus par courrier électronique.

Le contenu de ces articles est toujours valable, à ceci près que, depuis un an, les positions de Mars et de la Lune ont changé.

Mars prend ses distances

Mars risque d'autant moins de faire de l'ombre à la Lune en termes de luminosité et de taille apparente qu'elle se situe actuellement à plus de 300 millions de km de la Terre, contre 55,8 millions de km lors d'un rapprochement très favorable comme celui de 2003. Autrement dit, elle est se situe à un peu plus de deux fois la distance Terre-Soleil. Elle continuera à s'éloigner jusqu'au 8 janvier 2011, pour atteindre une distance de 356 millions de km.

Pour qui sait la localiser, Mars reste néanmoins observable dans le crépuscule du soir. Son éclat est comparable à celui d'une étoile de magnitude moyenne. Une carte du ciel précise serait nécessaire pour la repérer si l'étincelante Vénus située juste en dessous d'elle ne nous offrait pas un excellent jalon, comme le montre la carte ci-dessous (notez la présence de Saturne à leurs côtés)

mars le 27 aout

La Lune, reine de la nuit

Si Mars se fait discrète, il en va tout autrement de la Lune, très présente en ce moment puisqu'elle est pleine le 24. Autant dire qu'en cette fin de mois d'août, même si les scientifiques ont découvert qu'elle avait rétréci, elle domine le ciel sans rivale. Le 27, elle est gibbeuse, éclairée à 70%, et elle culmine à plus de 40° de hauteur vers 3h20, heure locale.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Le numéro 573 de Ciel & Espace est en kiosques : Les extraterrestres sont-ils verts ?

    S’ils existent, pourquoi les extraterrestres ne sont-ils toujours pas arrivés sur Terre ? Cette question posée voici plusieurs décennies par le prix Nobel de physique Enrico Fermi a suscité plus de 70 réponses possibles. La plus récente est pour le moins étonnante : c’est parce qu’ils seraient écolos…

  • De la vie découverte sur Vénus ? Pourquoi ce n’est pas si simple

    La découverte de phosphine dans l’atmosphère de Vénus, une molécule présentée comme une « biosignature », a fait bruisser la toile pendant plusieurs jours avant l’annonce officielle de ce 14 septembre 2020. Il y a pourtant peu de chances pour que cette détection ait un quelconque rapport avec la vie extraterrestre.

  • Les pluies de la jeune Mars quantifiées pour la première fois

    Il ne pleut plus sur la planète Mars aujourd’hui, mais il a plu voici plusieurs milliards d’années. En quelle quantité ? Sous quelle forme ? Pour la première fois, des chercheurs ont quantifié ces précipitations extraterrestres.