La théorie d’Einstein une nouvelle fois validée, grâce à l’expérience Microscope

Le principe d’équivalence, fondement de la théorie de la relativité générale, a été vérifié avec une précision sans précédent grâce au satellite français Microscope.
Einstein reste invaincu. Même face à l’expérience la plus précise du monde, le principe au fondement de sa théorie de la gravitation résiste. Ce principe, c’est le principe d’équivalence. ll stipule que la masse gravitationnelle et la masse inertielle sont égales quel que soit l’objet. C’est-à-dire qu’en lâchant dans le vide au même moment et d’une même hauteur deux objets de forme et de masse différentes, comme un marteau et une plume, ils devraient toucher le sol simultanément. Cette expérience a été menée et vérifiée à plusieurs reprises : sur la Lune par les astronautes de la mission Apollo 15, ou dans différentes chambres à vide. Mais pour pousser la théorie de la gravitation d’Einstein dans ses retranchements, il faut faire mieux que ça. Avec
Einstein reste invaincu. Même face à l’expérience la plus précise du monde, le principe au fondement de sa théorie de la gravitation résiste. Ce principe, c’est le principe d’équivalence. ll stipule que la masse gravitationnelle et la masse inertielle sont égales quel que soit l’objet. C’est-à-dire qu’en lâchant dans le vide au même moment et d’une même hauteur deux objets de forme et de masse différentes, comme un marteau et une plume, ils devraient toucher le sol simultanément.

Cette expérience a été menée et vérifiée à plusieurs reprises : sur la Lune par les astronautes de la mission Apollo 15, ou dans différentes chambres à vide. Mais pour pousser la théorie de la gravitation d’Einstein dans ses retranchements, il faut faire mieux que ça. Avec...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • A observer : Callisto joue avec l’ombre de Jupiter le 30 septembre

    C’est une éclipse partielle d’un type extrêmement rare que les amateurs peuvent tenter de suivre le vendredi 30 septembre au matin : le satellite Callisto vient flirter avec l’ombre de Jupiter. Le phénomène est si rare que les logiciels en perdent leur latin ! Pour en avoir le cœur net, nous vous invitons à l’observer.

  • La sonde DART a percuté l’astéroïde Dimorphos

    Les images sont spectaculaires. Et elles ont été diffusées en direct : la sonde américaine DART s’est approchée de sa cible à 23000 km/h en prenant des photos de plus en plus rapprochées. Jusqu’à l’impact, provoqué pour mesurer la déviation qu’il est possible d’induire sur un astéroïde.

  • Philippe Baptiste, président du Cnes : « Il faut réguler les activités sur la Lune »

    S’accorder sur l’exploration de la Lune, collaborer avec d’autres agences spatiales que sont les États-Unis ou la Chine, mais aussi développer des programmes qui nous sont propres : le président du Cnes détaille la voie de l’agence spatiale française.